La Collection de vidéos éducatives de la Société GRICS fait peau neuve

0

En 2006, la Société GRICS a reçu comme mandat du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport de déployer la collection de vidéos éducatives initiée par Télé-Québec. En cette rentrée 2012, l’équipe propose une toute nouvelle interface.

En 2006, c’était l’époque des cassettes VHS. Puis, les DVD sont progressivement arrivés. On les empruntait au besoin. Plus tard, on a pu télécharger des vidéos de nuit, pour ne pas encombrer le réseau. Mais, c’était complexe pour les enseignants. Dans ces anciens systèmes, il fallait toujours être connecté au réseau du RISQ pour télécharger, pour visionner, etc.

Depuis la rentrée 2012, il n’y a plus rien de cela : toutes les vidéos sont en ligne. Le nouveau système s’appelle CVE (pour Collection de vidéos éducatives). La nouvelle plateforme permet à chaque enseignant d’avoir son propre code d’accès et il peut visionner les vidéos directement, où qu’il soit, à partir du site Web.
http://cve.grics.qc.ca

Ann Quesnel, de la Société GRICS, explique : « Nous avions plusieurs objectifs dans cette refonte. Il fallait rendre l’utilisation de la collection plus simple et conviviale, d’assurer une robustesse technique au système et de rendre le tout accessible non seulement aux enseignants, mais à leurs élèves aussi. »

« Les vidéos sont classées en lien avec le programme de formation de l’école québécoise et l’environnement procure une expérience sécuritaire pour les élèves, qui sont assurés d’y trouver des contenus éducatifs et pertinents, » rappelle Mme Quesnel.

Utiliser de courtes vidéos en classe, comme celle proposées par la CVE, permet de remplacer une partie des textes écrits par des textes « vus et entendus ». C’est, selon Ann Quesnel, une façon d’exploiter le texte. « Évidemment, on est loin des petites vues du vendredi après-midi! Ce sont de courtes capsules directement en lien avec les apprentissages. » Les plus longues vidéos sont des documentaires d’un maximum de 52 minutes.

Environ 75 % des vidéos en français sont accompagnées de fiches d’exploitation pédagogique. De plus, l’outil de visualisation des vidéos permet à l’enseignant de réaliser des découpages personnalisés et de les ajouter à sa liste de lecture, laquelle pourra être partagée avec ses élèves.

Le format de diffusion des vidéos permet la lecture sur les tablettes numériques ainsi que sur les ordinateurs de tous types. L’infrastructure est basée sur un ensemble de logiciels open source.

Pour voir un aperçu de ce travail, rendez-vous sur le site CVE. On peut notamment y visualiser des extraits de chaque vidéo. Rappelons que l’abonnement est possible au Québec pour les établissements scolaires, bibliothèques ou les organismes à but non lucratif qui oeuvrent à des fins éducatives, à cause des droits d’auteur sur les vidéos.