La Colombie-Britannique proposera des manuels numériques « ouverts » à ses étudiants

0

La Colombie-Britannique offrira prochainement des manuels scolaires postsecondaires en licence libre pour les quarante cours les plus populaires, a récemment annoncé son gouvernement.

La province, la première à se lancer dans l’aventure, estime que ces livres pourraient bénéficier à près de 200 000 étudiants. Ces manuels numériques dits « ouverts » pourront non seulement être téléchargés et utilisés sans frais par les jeunes, mais leurs professeurs pourront les modifier et les adapter à leur guise, selon la philosophie « open source ».

Le ministre britanno-colombien de l’Éducation supérieure, John Yap, a indiqué qu’il allait travailler en collaboration avec les institutions postsecondaires afin d’implanter une politique du manuel scolaire « ouvert ». Il souhaite que celle-ci puisse être en place d’ici l’année 2013-2014.

Les facultés, les institutions scolaires et les éditeurs seront sollicités afin de créer des manuels. BCcampus, un organisme public dont le mandat est de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur grâce à l’utilisation des technologies de l’information, chapeautera le processus d’appel de propositions.

Le ministère de l’Éducation supérieure estime que les étudiants de Colombie-Britannique dépensent en moyenne entre 900 $ et 1500 $ par an pour l’achat de manuels scolaires. Avec les manuels « ouverts », le téléchargement et la lecture des documents seraient gratuits. Quant aux copies imprimées, elles seraient disponibles à peu de frais. On évalue que celles-ci coûteraient moins de 300 $ par an aux étudiants. Les professeurs pourront toutefois continuer d’utiliser d’autre matériel didactique dans leurs cours.

Depuis 2003, BCcampus a investi 9,5 millions de dollars dans un fonds qui supporte le développement de cours en ligne et de matériel d’apprentissage divers.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement la revue de la semaine de l'École branchée en ligne!