Élections et éducation – les propositions de la Coalition Avenir Québec

0

Le Québec est en pleine campagne électorale. Trois partis mènent dans les sondages et rien ne semble joué pour les élections du 4 septembre prochain. Infobourg explore les propositions en matière d’éducation. Aujourd’hui, la CAQ sous la loupe.

 

La plateforme électorale de la Coalition Avenir Québec (CAQ) renferme de nombreuses propositions en lien avec l’éducation. Voici celles qui touchent principalement les secteurs primaire et secondaire.

 

Meilleure maîtrise des langues française et anglaise

La CAQ propose d’évaluer, par le biais d’examens nationaux à tous les cycles du primaire et du secondaire, la maîtrise de la langue française chez les élèves. Elle veut aussi favoriser l’enseignement intensif de l’anglais langue seconde tout en respectant les besoins des élèves.

 

Cours : moins d’éthique et culture religieuse, plus d’économie

Un gouvernement caquiste propose d’abolir le cours d’éthique et culture religieuse au primaire et d’ajouter un cours d’économie, finances personnelles et entrepreneurship au secondaire.

 

Prévenir le décrochage et aider les élèves en difficulté

La CAQ promet de réduire le taux de décrochage scolaire en travaillant notamment sur le milieu socioéconomique des élèves, leur lien de confiance avec leur enseignant, l’estime de soi, la fierté, le sentiment d’appartenance à leur école, etc. Elle veut aussi revaloriser et encourager la formation professionnelle et technique. La CAQ investira dans l’aide aux élèves en difficulté afin que des professionnels en orthophonie, psychoéducation, orthopédagogie et psychologie puissent venir en aide aux enseignants. En partenariat avec les enseignants et les directions d’écoles, elle propose de revoir les normes relatives à l’intégration dans les classes dites régulières des élèves ayant des besoins particuliers.

 

Favoriser l’appartenance à l’école de 9 à 5

Selon la CAQ, le sentiment d’appartenance à une école est un facteur déterminant de la réussite des élèves. Elle propose donc l’ajout d’une heure de présence à l’école par jour pour en arriver progressivement à l’horaire typique du « 9 à 5 ». Cette heure serait comblée par l’allongement des heures d’enseignement, l’aide aux devoirs, des périodes de lecture ou des activités parascolaires à caractère éducatif, sportif et culturel. La CAQ reconnaît toutefois que des contraintes peuvent justifier un horaire différent que le « 9 à 5 ».

 

Valoriser de la profession enseignante

La CAQ promet d’améliorer la rémunération des enseignants, d’augmenter leur autonomie dans le choix des méthodes pédagogiques et dans l’évaluation de la capacité des élèves à passer au niveau supérieur, de réviser les règles relatives à l’obtention de la permanence, ainsi que de reconnaître et encadrer la profession par la création d’un ordre professionnel des enseignants. De plus, la CAQ souhaite mettre en place des mesures pour évaluer la performance globale des enseignants et favoriser l’amélioration continue.

 

Augmenter les moyens et l’imputabilité

La CAQ veut donner plus de moyens et de ressources aux écoles ainsi qu’aux enseignants et aux spécialistes. Selon elle, l’amélioration des conditions de travail, l’autonomie et l’appui professionnel contribueront à diminuer le taux de roulement et augmenteront l’attractivité de la profession. Elle souhaite aussi définir les responsabilités, outiller et rendre imputables les différents intervenants du milieu (centre de services, école, enseignants).

 

Abolir les commissions scolaires et les élections scolaires

La CAQ propose d’abolir les commissions scolaires et de transférer une partie des ressources dégagées vers les écoles et des centres de services régionaux (39, qui prendraient en charge des responsabilités comme le transport scolaire et l’entretien des écoles). Elle promet par ailleurs le respect des droits des personnes touchées qui bénéficieront de primes adéquates au moment de leur départ. La CAQ veut aussi abolir les élections scolaires et le rôle de commissaire pour donner plus de représentativité aux conseils d’établissement, qui agiraient comme un conseil d’administration pour l’école.

 

Pour en savoir plus et connaître les propositions dans d’autres domaines, consultez la plateforme électorale de la Coalition Avenir Québec.

 

 

Revoir les propositions du Parti Québecois.

Revoir les propositions du Parti Libéral du Québec.

Laisser un commentaire