Protéger les enfants de la publicité

0

(Communiqué) Depuis plus de 30 ans, la Loi sur la protection du consommateur interdit la publicité commerciale destinée aux enfants de moins de treize ans. Ils subissent, malgré le respect de loi, une forte influence. En cette période précédant les Fêtes où la publicité abonde, le moment est tout indiqué non seulement pour être vigilant, mais aussi pour apprendre aux enfants à le devenir.

Déterminer si une publicité s’adresse aux enfants
Pour savoir si une publicité s’adresse bel et bien aux enfants, il faut prendre en compte trois éléments : le produit annoncé, la façon dont le message est conçu et le moment ou l’endroit de sa diffusion. Certains produits sont sans contredit plus attrayants que d’autres pour les enfants, comme les jouets ou les friandises. La manière dont le message est présenté revêt également son importance; les personnages, les sons et les animations vont entre autres attirer l’attention des enfants. Enfin, il faut savoir si les enfants sont présents au moment ou dans le lieu où la publicité est diffusée. Ainsi, une publicité de gomme à mâcher pendant les dessins animés du samedi matin, dans laquelle on voit un enfant faire des bulles, serait interdite.

Si vous remarquez une publicité destinée aux enfants qui ne semble pas respecter la loi, vous pouvez déposer une plainte auprès de l’Office de la protection du consommateur.

Des exceptions prévues dans la réglementation
Certaines publicités sont toutefois autorisées, comme la publicité éducative ou sociétale qui ne fait pas la promotion d’un produit. La réglementation permet également aux magasins de présenter leurs vitrines ou leurs étalages de façon à plaire aux enfants. Il en est de même pour les contenants et les emballages de produits. Un message publicitaire peut par ailleurs s’adresser aux enfants s’il traite d’un spectacle présenté à leur intention, quand l’événement ne fait pas la promotion d’un produit. Enfin, la publicité qui figure dans un magazine destiné aux enfants, vendu et diffusé au moins tous les trois mois, est autorisée.

Bien que permises, ces publicités doivent respecter des conditions. Par conséquent, une publicité visant à vendre des espadrilles à de jeunes joueurs de soccer dans un magazine pour enfants ne pourrait, à titre d’exemple, leur laisser croire qu’ils deviendront les plus rapides de leur classe.

La publicité dans la vie de tous les jours
Même quand la loi est respectée, les enfants sont influencés par la publicité, qui fait naître des besoins qu’ils veulent combler dans l’immédiat. Fille et fiston sont exposés à des centaines de messages publicitaires au quotidien. Avant huit ans, ils font difficilement la différence entre un message publicitaire et de l’information. Il est donc essentiel de les aider à développer leur jugement et leur esprit critique.

Pour ce faire, vous pouvez tout simplement sortir dans la rue, et demander à votre enfant de vous dire où il voit des publicités dans le but d’en discuter avec lui. Le site Web de l’Office, sous la rubrique OPC Éducation, propose aussi plusieurs activités à faire avec les jeunes de niveau primaire. Visitez le www.opc.gouv.qc.ca/Education, et profitez de l’occasion pour consulter en ligne la brochure Vos enfants et la pub.