Facebook et Twitter expliqués aux parents

3

Pour les enfants d’aujourd’hui, il n’y a rien de plus naturel que d’avoir une vie numérique dans les réseaux sociaux. La technologie, ils sont nés dedans. Bien que de plus en plus d’adultes soient aussi branchés sur ces différents sites, l’expérience est souvent moins poussée. Si bien que de nombreux jeunes en savent beaucoup plus long que leurs parents! Et ces derniers se sentent parfois démunis, surtout en entendant parler de tous les risques que comportent ces sites.

Laurence Bee, c’est son pseudonyme de «tweeteuse», propose dans son livre Facebook et Twitter expliqués aux parents de se plonger dans cet univers pour guider nos jeunes dans ce monde où ils finiront inévitablement par évoluer. « L’inscription à un réseau social se situe sur le même plan que la natation ou le vélo : elle nécessite un apprentissage. Bien sûr qu’un enfant lâché tout seul sur les réseaux, sans conseils de prudence élémentaire, est un enfant qui peut prendre des risques. Il ne viendrait à l’idée d’aucun parent de laisser son enfant traverser une route sans lui avoir appris à regarder à droite, puis à gauche. Il en va de même sur les réseaux sociaux : donnons à nos enfants la possibilité d’en tirer le meilleur profit en les éduquant », lance l’auteure d’entrée de jeu.

Introduction aux différents types de médias sociaux et à quelques expressions 2.0, tour d’horizon des différents risques pour les enfants et des pistes pour les éviter, son livre (numérique uniquement!) propose une initiation pour les parents peu branchés. Les informations sont aussi entrecoupées de témoignages de jeunes et de parents sur leurs expériences en ligne. On retrouve aussi une entrevue avec Yann Leroux, psychologue et psychanalyste et… « geek »! Enfin, le livre propose un court glossaire et quelques liens pour poursuivre sa recherche en ligne.

Ce petit livre de 125 pages (en gros caractères) est une initiation intéressante. Mais pour approfondir la question, il faudra y mettre du temps, prévient l’auteure. « Contrairement à une idée ancrée dans l’esprit des parents, mieux connaître le Web social n’implique pas forcément des compétences techniques insurmontables : l’accès aux réseaux n’a en soi rien de compliqué de ce point de vue. La preuve : les enfants, par définition des êtres en devenir et en apprentissage, y vont de plus en plus jeunes. En revanche, il y a un point essentiel que tout parent doit avoir en tête : utiliser intelligemment les outils sociaux prend du temps. Car oui, élever un enfant, numériquement ou non, demande du temps et de l’énergie. Souvenez-vous, quand votre enfant est né, vous avez passé des heures à comprendre le fonctionnement d’un siège auto, à choisir le meilleur modèle, à vous renseigner auprès d’autres parents. Faites de même avec le Web social : votre enfant a grandi, mais cela n’empêche pas de vous renseigner et d’essayer de comprendre le fonctionnement de cet univers », fait-elle valoir.

À lire aussi :

Les médias sociaux font leur entrée dans les classes

Décrochage : susciter la mobilisation par les médias sociaux

L’identité numérique : comment et pourquoi en parler?

Comments are closed.