Les XO soulèvent des critiques

0

Les ordinateurs XO, distribués par la fondation One laptop per child, soulèvent un certain nombre de critiques en Uruguay, le second pays le plus actif dans ce projet avec 510 000 élèves utilisateurs.

Photo: One laptop per child

Selon le journal El Observador, 46 % des familles dont les enfants utilisent le XO juge que l’appareil devrait être amélioré. Le coût des réparations est jugé trop élevé par 26 % des parents et 21 % estime que le petit ordinateur n’est pas suffisamment performant. De plus, l’outil serait trop centré sur les apprentissages de l’enfant. En effet, 42 % estiment que l’appareil devrait aussi servir aux apprentissages… des parents! Bref, ces derniers en veulent plus! Seulement 9 % disent que le programme est très bien comme il est.

Cela dit, 85 % des enfants estiment pour leur part que le XO est satisfaisant, ce qui représente néanmoins une baisse de popularité par rapport à 2009 rapporte le journal. Rappelons que le XO est un petit ordinateur robuste, peu dispendieux et qui consomme peu d’énergie.

L’article ne fait pas mention des tout nouveaux XO-H, des ordinateurs plus grands lancés il y a un an et destinés aux élèves du secondaire.

Actuellement, plus de deux millions d’enfants et enseignants de 42 pays utilisent les ordinateurs de la fondation, dont 1,7 million en Amérique latine et 400 000 en Afrique. Le pays où on en retrouve le plus est le Pérou, avec 900 000 appareils. Le projet One laptop per child a été lancé en 2005 par des enseignants du Media Lab, un département du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston, aux États-Unis. Il est financé par de grandes compagnies informatiques.

À lire aussi :

La passion des TIC, du Québec au Mexique

Les jeunes autochtones canadiens recevront des ordinateurs portables XO

Les enfants palestiniens auront des XO