50 millions $ en technologie dans les écoles

3

Depuis 5 ans, le ministère de l’Éducation du Québec verse environ 30 millions $ par an aux écoles publiques de la province afin de favoriser l’acquisition et le renouvellement de leur parc informatique et autres équipements technologiques. L’arrivée des tableaux blancs interactifs en masse dans les classes vient changer la donne. Environ 50 millions $ sont prévus pour les technologies!

Les investissements pour la mise en place des classes branchées pour l’année scolaire 2011-2012 sont importants. Tout d’abord, 16,3 millions $ permettront l’achat de 5438 tableaux blancs interactifs au coût de 3000 $ chacun. Ensuite, 7,4 millions $ sont prévus pour l’achat de 7400 ordinateurs portables au coût de 1000 $ chacun, incluant la licence d’utilisation. Enfin, 200 000 $ seront dédiés aux ressources didactiques numériques. « À cette fin, le ministère peut s’adjoindre du personnel des commissions scolaires ou retenir les services d’une commission scolaire. Pour les années scolaires subséquentes, le Ministère mettra à la disposition des commissions scolaires des ressources financières importantes pour l’achat de matériel didactique numérique de base », précise-t-on dans la version amendée en juin des règles budgétaires pour les années 2009-2010 à 2011-2012.

Les équipements seront répartis entre les commissions scolaires au prorata du nombre d’élèves de la formation générale des jeunes. La partie non utilisée de l’allocation sera récupérée par le Ministère.

Pour les commissions scolaires qui ont acquis des tableaux blancs interactifs avant le 1er avril dernier, une aide compensatoire de 7,7 millions $ est prévue et sera étalée sur la durée du programme. « Cette aide sera allouée afin de permettre aux commissions scolaires concernées d’acheter davantage de matériel et de poursuivre le développement de leur système informatique à des fins éducatives », précisent les règles budgétaires.

Quant à la mesure habituelle (50670), elle a été réduite de 30 millions $ à 20 millions $ et les commissions scolaires devront désormais prioriser l’achat d’ordinateurs réusinés lorsqu’ils sont disponibles. « La récupération des 10 millions $ sert à accélérer le plan d’acquisition des équipements requis pour les tableaux blancs interactifs et les ordinateurs portables pour les enseignants (mesure 50680) », précise Esther Chouinard, responsable des relations de presse du ministère de l’Éducation.

3 COMMENTAIRES

  1. Tableaux blancs interactifs et ordinateurs. Un renouvellement du parc informatique et technologique. De gros sous.
    Qu’en sera-t-il de la maintenance de ce beau parc dans le cas d’une réduction du personnel qualifié si on se fie à la loi 100 qui vise le retour à l’équilibre budgétaire en 2013-2014 et la réduction de la dette québécoise.

  2. Effectivement ce sont de gros sous… sans compter qu’une question d’importance se pose, la formation du personnel sera-t-elle au rendez vous? Il serait dommage de constater dans quelques années que ces beaux outils n’auront servi à rien par cause d’un manque de soutien dans l’implantation auprès du personnel enseignant. On a qu’à voir l’utilisation souvent limitée qu’on fait en classe des postes informatiques pour se demander quel sera l’impact réel de ce nouvel outil.

    Je ne suis nullement contre l’achat de tels outils, mais j’en ai un peu contre la généralisation qu’on en fait. Ne devrions nous pas faire de tels choix sur la base des besoins énoncés par les enseignants qui oeuvrent au quotidien dans les classes?

    Je suis un enseignant qui se considère “techno”, mais je crois néanmoins qu’il y a des fois où la techno n’aide pas nécessairement la pédagogie… or on devrait plus systématiquement réfléchir l’intégration des technologies en salle de classe sur la base de leur apport à l’amélioration des apprentissages. Penser que la systématisation de l’intégration de TBI dans les classes correspondra à une dynamisation des enseignements constitue à mon sens un leurre…

    Mais peut être aussi que le but poursuivi est surtout économique (faire rouler l’économie)… si c’est le cas, je rien d’autre à dire.

  3. Généraliser l’usage de ces nouvelles technologies consolide les valeurs d’égalité et d’équité en ce qui concerne l’accès aux équipements pédagogiques innovants : C’est important. Toutefois, un effort plus consistant devrait être fourni en matière de savoir-faire pédagogique par la formation continue et l’accompagnement des enseignants.
    Slimane Hassayoune
    inspecteur général de Mathématiques
    Tunisie

Laisser un commentaire