Les enfants du « mini baby-boom » arrivent à l’école

0

D’ici quelques jours, près d’un million de jeunes retourneront sur les bancs d’école partout au Québec. Parmi ceux-ci, plus de 82 000 élèves de maternelle, soit environ 4000 de plus que pour l’année scolaire 2010-2011. L’arrivée des petits issus du « mini baby-boom » se poursuit.

L’augmentation du nombre de jeunes élèves qui a commencé l’an dernier devrait se poursuivre jusqu’à l’année 2014-2015 où le ministère de l’Éducation prévoit accueillir plus de 91 000 enfants!

Évidemment, tous ces petits vont ensuite gonfler les rangs des écoliers du primaire. Après un creux à 429 000 enfants l’an dernier, la fréquentation devrait augmenter légèrement cette année avec près de 3000 élèves de plus (dans le réseau public). Selon les prévisions du ministère de l’Éducation, leur nombre devrait augmenter graduellement par la suite pour dépasser 517 000 en 2019-2020.

Enfin, du côté du secondaire, la chute des effectifs se poursuit. Cette année, 332 930 jeunes fréquenteront les écoles secondaires publiques de la province comparativement à 391 000 cinq ans plus tôt. Du côté des écoles privées, la fréquentation demeure stable aux alentours de 88 000 élèves.

« L’effectif au secondaire était à son maximum en septembre 2006. En 2009, il est engagé dans un processus de décroissance qui pourrait lui faire perdre encore 15 % d’ici septembre 2015. À très long terme, on observera une remontée entraînée par la croissance prévue au primaire », indique le ministère. Ainsi, à peine plus de 305 000 adolescents devraient fréquenter les écoles publiques québécoises en 2015. « À la fin des années 1980, le nombre de naissances s’est accru de façon importante. Ce sont les enfants nés à cette époque qui constituent l’effectif relativement nombreux qu’on enregistre à la fin du secondaire en 2009. La baisse des naissances observée après 1990 a entraîné la chute de l’effectif au primaire et entraîne maintenant celle de l’effectif au secondaire », analyse le ministère.

Dans l’ensemble, les commissions scolaires du Québec connaîtront une hausse d’environ 12 % de leur effectif entre 2009 et 2024, soit une hausse de près de 106 000 élèves.