Le blogue, un outil d’apprentissage de l’écriture

0

Selon des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi, l’utilisation du blogue procure un contexte d’écriture authentique aux élèves et accroît leur productivité et leur motivation. Voici le résumé des principaux constats qui se dégagent de leur étude.

Les médias sociaux, dont le blogue, sont des outils centrés sur l’écriture. Bien qu’ils soient fort populaires auprès des jeunes dans leurs loisirs, ils demeurent sous-utilisés en contexte scolaire.

Dans une étude, les chercheurs s’intéressent au potentiel du blogue dans l’apprentissage de l’écriture. Ils tentent d’approfondir et d’explorer l’identification d’une intention d’écriture auprès des élèves qui en font une utilisation régulière en classe.

Ainsi, deux classes du 3e cycle du primaire, d’une même commission scolaire, ont participé à une expérimentation sur l’utilisation du blogue. Les élèves ont choisi les sujets de leurs billets, qu’ils ont ensuite classés à partir de trois thèmes : raison, émotions, passions.

Les intentions d’écriture des élèves
Le contenu rédigé correspond à l’intention d’écriture de l’élève. Ils « ont davantage cherché à écrire avec l’intention de partager des émotions et des passions. Toutefois, les élèves de la classe 2 ont cherché à communiquer dans une proportion plus importante que ceux de la classe 1 avec l’intention de réfléchir à des questions, privilégiant ainsi la position utilitaire. »

Cette différence résulterait des interventions enseignantes : « l’enseignant de la classe 1 amenait surtout ses élèves à considérer l’écriture comme un instrument permettant de transposer ce qui leur tient à cœur et ce qui les fait réagir, alors que l’enseignant 2 incitait aussi ses élèves à expliquer, à justifier le contenu communiqué sur le blogue. »

L’intention d’écriture et le contenu
Il y a une grande correspondance (80 %) entre l’intention d’écriture et la présence d’au moins une idée (trace) liée à celle-ci. Quant à la dominance des idées associées à l’intention d’écriture dans les billets, elle chute à environ 60 %. Ainsi, pour 40 % des billets, l’intention d’écriture manifestée par les élèves n’est pas celle que l’on retrouve en majorité. De plus, une intention dominante de type « Raison » semble plus difficile à exprimer pour les élèves que de types « Passions » et « Émotions ».

Autre constat, certains élèves classent leurs billets selon un des trois thèmes seulement au moment de leur publication, ce qui laisse croire qu’ils n’avaient pas nécessairement une intention d’écriture en tête au moment de la rédaction.

Quant aux sources et aux déclencheurs d’écriture de billets, ils sont multiples dans les deux classes : événement personnel vécu à l’extérieur de l’école, commentaire écrit par un camarade de classe sur son blogue, etc.

Par ailleurs, on observe peu d’interventions enseignantes visant à amener les élèves à évaluer le respect de leur intention initiale dans le contenu rédigé. Une seule a été observée dans la classe 1 : on a lu un billet en groupe, puis discuté de l’intention et de la signification du billet.

L’intégration du blogue en classe

L’organisation multitâche, le libre choix quant au moment d’accomplir la rédaction du billet et le fait qu’aucun sujet ne soit prescrit sont des facteurs de motivation pour l’élève.

Les propos des enseignants influencent les intentions d’écriture des élèves et sur leurs façons de traiter les sujets. Il est donc bon de mettre à profit cette influence positive en l’arrimant à des éléments du programme de formation pour effectuer des interventions spécifiques auprès des élèves dans leur utilisation du blogue.

Le blogue est un moyen d’offrir des contextes d’écriture multiples, qui s’échelonnent dans le temps, tel qu’en témoigne la quantité importante de billets rédigés, un facteur important, bien qu’insuffisant à lui seul, qui entre en jeu dans le développement de la compétence à écrire. L’outil propose également des points de repère aux élèves dans le choix d’une intention d’écriture.

Les pistes suivantes pourraient permettre d’amener les élèves à prendre conscience de la correspondance ou non de leur intention d’écriture par rapport au contenu rédigé :

–        Discuter des passages d’un billet qui illustrent l’intention d’écriture manifestée;

–        Comparer le contenu de billets récents à celui de billets moins récents;

–        Fournir des points de repères aux élèves pour chaque intention d’écriture proposée;

–        Discuter des façons dont un même contenu peut être présenté à partir d’intentions différentes.

L’équipe du RIRE met à votre disposition plusieurs articles de recherche et ressources en lien avec le blogue et l’enseignement.

Source : Le blogue et l’écriture (article de Stéphane Allaire et coll. publié sur le site du RIRE)