Des livres numériques pour les enfants d’Afrique

0

Le projet Worldreader permet de développer l’accès aux livres numériques dans les pays sous-développés, afin de contrer l’analphabétisation. En 2010, une première expérimentation a été faite au Ghana, où des liseuses électroniques remplies de livres numériques ont été fournies à des enfants défavorisés.

En Afrique, le livre coûte cher et n’est pas à la portée de tous, ce qui contribue au taux d’analphabétisation. De plus, les frais postaux des pays développés vers les pays moins développés d’Afrique sont généralement excessifs. Dans l’espoir d’améliorer l’éducation dans les pays du tiers monde, le projet Worldreader a vu le jour.

Worldreader est un projet humanitaire qui consiste à rendre disponibles des livres numériques pour tous, en particulier à ceux pour qui l’accès aux livres est des plus limités. Il se concentre particulièrement dans les régions du monde où il peut avoir un impact dans la vie de personnes défavorisées. L’Afrique a été choisie, mais on espère étendre le projet partout à travers le monde. Concrètement, les actions de Worldreader consistent à identifier des écoles, à entraîner des enseignants, à travailler avec des communautés et des partenaires, afin de faire lire les enfants qui, autrement, n’auraient pas accès aux livres.

Chaque communauté décide des livres qui seront téléchargés, selon les besoins et intérêts des gens. Les liseuses donnent ont accès à des milliers de livres, qu’ils pourront télécharger gratuitement. Il y a entre autres les classiques de la littérature française (Victor Hugo, Molière…). Les enfants ont accès aux 30 000 livres gratuits du projet Gutenberg.

Les liseuses électroniques peuvent stocker environ 3 000 livres. La lecture d’un livre consomme très peu d’énergie : la batterie peut durer jusqu’à un mois, ce qui est pratique pour les villages plus reculés, où l’accès à Internet est limité. Le téléchargement d’un livre se fait très rapidement, en environ 45 secondes. Mais la plupart des villages sont connectés à un réseau de téléphonie mobile, ce qui a permis un accès simple et rapide au livre numérique.

Une première expérimentation au Ghana

En novembre 2010, des Kindle électroniques ont été remises à 500 enfants dans 6 écoles du Ghana. Le projet a été bien accueilli et les résultats sont concluants. Les enfants ont pris plaisir à utiliser le livre électronique, il était plus facile pour eux d’utiliser le dictionnaire, et donc de découvrir le sens de nouveaux mots, puis ils ont été tentés de lire davantage, grâce à la grande variété de livres offerts, selon David Risher, qui est à la tête de cette initiative :

Kids were excited to read using the device, in part because it was novel and fun to use, and also because it was less intimidating due to the built in dictionary which helped readers decipher the meaning of new words. Kids also read more using the Kindle because of the variety of books on the

device and the instant availability of thousands more, as well as local and timely material like Ghana football scores.

Pour en savoir plus sur les résultats de cette première expérimentation, consultez le rapport complet (en anglais seulement).

La prochaine destination est le Kenya. Le projet sera lancé en juin 2011.

Sources :
Worldreader: more stories of ereaders doing great things in Africa

Le livre numérique comme moteur d’alphabétisation au Ghana

Le projet WorlReader lancé en juin au Kenya