Des enseignants honorés pour leur exploitation des TIC en classe

2

Le Conseil canadien des techniciens et technologues (CCTT) a honoré cinq enseignants – dont une s’est vu attribuer le titre de grande championne – qui se sont démarqués durant l’année 2010 pour l’exploitation des TIC dans leur enseignement.

Chaque année, cinq enseignants à travers le Canada reçoivent un honneur par le CCTT, pour avoir excellé dans l’utilisation des nouveaux outils de communication et d’information en classe, et un enseignant parmi ceux-là se voit attribuer le titre de grand champion. Ce dernier reçoit un trophée, des chèques-cadeaux d’une valeur de 300 $ et une mention spéciale sur le site Web de la CCTT.

La grande championne canadienne en technologie de cette année est Mme Danis Michaud, enseignante de mathématiques et de science en 7e et 8e année au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska au Nouveau-Brunswick. Elle s’est distinguée par l’utilisation des outils à la fine pointe de la technologie dans ses cours, où chaque élève dispose d’un ordinateur portable, peut utiliser iPod et téléphone cellulaire comme instruments de travail. « Ces appareils sont munis de plusieurs fonctions qui peuvent servir en classe, comme la calculatrice. Et les enfants aiment les utiliser. Il suffit de les encadrer et des les éduquer pour qu’ils ne servent pas à autre chose qu’à des fins pédagogiques », a-t-elle fait valoir. De plus, elle possède un iPad et une caméra numérique qu’elle met à la disposition des élèves.

Mme Michaud utilise aussi les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Flickr) et les blogues : « Avec tout cela, on peut aller chercher de l’expertise qu’on ne pourrait jamais obtenir, faute de coûts trop élevés. Par exemple, grâce à Twitter, j’ai pu avoir des explications d’un professeur universitaire de Moncton concernant les algues bleues. Ces informations ont été transmises à mes élèves grâce au programme de télécommunications Skype. Et ça n’a engendré aucuns frais », a-t-elle raconté.

Pour arriver à ses fins, elle ne cache pas qu’il faut y mettre des efforts : elle suit régulièrement des formations pour se perfectionner et ses élèves « mettent souvent les bouchées doubles et demeurent très intéressés », confie-t-elle.

Ses accomplissements en dehors des murs sont également nombreux, elle participe régulièrement à divers projets en lien avec les technologies, autant dans son école que sur le plan international. Considérée comme une pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies, elle est souvent sollicitée pour son expertise.

L’école où elle enseigne est considérée comme étant la plus « techno » au Nouveau-Brunswick; elle possède son propre centre médiatique, développe des projets liés à l’apprentissage en robotique, et les élèves ont leurs propres cybercarnets. Le cybercarnet de Mme Michaud est à consulter.

Sources :
Le Web et ses technologies au service de l’éducation
Une enseignante de Clair récompensée

Laisser un commentaire