Les technologies vont transformer l’apprentissage

0

Selon une enquête récente, la majorité des responsables de l’enseignement dans le monde considèrent que la technologie peut jouer un rôle important dans l’apprentissage des élèves  et dans les pratiques pédagogiques des enseignants. Voici le résumé des résultats de l’enquête.

Quelque 500 administrateurs et décideurs en technologie de l’information du secteur éducatif dans 14 pays sur 5 continents ont participé à cette enquête, réalisée à la demande de Cisco (NASDAQ : CSCO) Clarus Research Group, un cabinet de recherche de Washington, D.C. La moitié des répondants provenaient des milieux scolaires de niveaux primaire et secondaire, l’autre moitié des institutions d’enseignement universitaire et supérieur.

Les trois problèmes essentiels pour l’apprentissage :

– Il faut préparer les étudiants à affronter une économie mondiale et assurer leur employabilité une fois leur diplôme obtenu (la main-d’œuvre de demain devra par exemple savoir utiliser la technologie).

– La technologie doit jouer un « grand rôle » dans la façon dont les étudiants apprennent. Elle peut avoir beaucoup d’effet en incitant les étudiants à s’engager et à participer.

– Les étudiants doivent acquérir une capacité d’apprentissage en équipe et par projet. L’amélioration de la communication avec les parents, les enseignants et le personnel administratif est considérée comme essentielle.

Les principales questions en lien avec la technologie :

– La protection des étudiants contre l’abus d’Internet, l’utilisation des technologies pour mieux collaborer, le renforcement de la cybersécurité sur les campus et la réduction des frais administratifs grâce aux technologies.

– Il apparaît important aussi de gagner en efficacité, d’utiliser davantage la vidéo, d’intégrer les technologies et les médias à l’apprentissage et d’élargir les évaluations assistées par ordinateur.

– Les responsables de l’enseignement supérieur voudraient élargir l’éducation internationale en ligne.

Les technologies peuvent répondre de plusieurs manières aux préoccupations des éducateurs. Par exemple :

– En personnalisant l’enseignement et l’apprentissage pour s’adapter au niveau de savoir de chaque étudiant au lieu de laisser certains étudiants prendre du retard ou de se régler sur le rythme du plus lent.

– En offrant des approches éducatives innovantes tout en réduisant le coût global de l’éducation (p. ex. l’utilisation de la téléprésence pour l’éducation à distance : améliore l’accessibilité et réduit les frais d’éducation pour tous les étudiants).

– En permettant aux éducateurs de devenir plus efficaces et plus productifs, et ce, en libérant leur enseignement des contraintes de temps et de lieu.

Les thèmes les plus importants, par régions du monde :

– En Asie-Pacifique : la communication avec les étudiants, l’investissement dans des infrastructures et des capacités de recherche améliorées, l’utilisation des technologies pour préparer la future main-d’œuvre.

– En Europe : les financements, la sécurité en ligne, le développement de la présence internationale et le renforcement des capacités et infrastructures de recherche et les cursus internationaux.

– Dans les marchés émergents : la préparation à l’économie mondiale, l’assiduité des étudiants et l’employabilité. De toutes les régions du monde, l’Amérique latine est celle qui insiste le plus sur les aspirations globales à l’éducation et l’effet positif que celle-ci peut avoir sur la société.

Résultats d’une enquête similaire menée en 2010 parmi les éducateurs des États-Unis :

– Plus de la moitié disent qu’ils vont probablement investir dans les technologies de la vidéo au cours de la prochaine année afin de rendre leurs écoles « plus efficaces et productives ».

– La plupart estiment que les technologies joueront un grand rôle en « améliorant la façon dont les élèves apprennent » et en « aidant à préparer les élèves à devenir la main-d’œuvre de l’avenir ».

– Derrière la « rétention des bons étudiants », ils considèrent les problèmes suivants : la communication avec les étudiants et les parents, la sécurité physique, la sécurité du réseau en ligne, l’exploitation des nouvelles technologies, les aptitudes des enseignants à utiliser les technologies et médias, la communication avec les enseignants et le personnel administratif.

Lisez l’intégralité des résultats de l’enquête sur le site du Lien Multimédia (abonnement payant).