Pour être un chercheur critique (étape 1)

1

(article précédent)

Il est difficile de proposer une recette générique qui convient à toutes les situations en matière de jugement ou d’appréciation de la qualité, de la crédibilité ou de la fiabilité de l’information trouvée sur le Web. En effet, le processus et les critères diffèrent selon le contexte, le type de sources d’information auquel on fait face, nos compétences et le sujet. Souvent, il faudra revenir en arrière, recommencer, s’adapter…

Les 6 questions du Cyberespace du réseau Éducation-Médias constituent un excellent point de départ. Nous ajouterons cependant quelques nuances qui sont associées au jugement de l’information et qui nécessitent la mise en œuvre des pratiques critiques.

Étape 1. Définir l’objet de sa recherche en fonction du contexte

Déterminer le sujet et identifier les idées principales :

Lorsqu’il se lance dans une démarche de recherche d’informations, l’expert comme le débutant gagnera à définir clairement ses intentions et le contexte de sa quête. Pour ce faire, il aura besoin d’une simple feuille de papier qui servira à organiser toutes les informations et à y faire référence tout au long du processus. Dans une école où les ressources informatiques sont moins accessibles, cette première étape peut très bien être réalisée en classe, avant de se déplacer à l’ordinateur.

Pour débuter, il faut indiquer l’objet de recherche dans le haut de la page. En une ou deux phrases, l’élève résumera les concepts-clés et leurs relations.

Ensuite, il lui faudra identifier les idées principales de la phrase-sujet. Il apparaît avantageux de surligner chacune avec une couleur différente. Ce code de couleur pourra être réutilisé pour classer les références repérées ou pour retrouver plus facilement les informations liées à l’une ou l’autre des idées importantes. Pour chaque idée importante, il lui faudra faire une courte liste de mots clés ou de synonymes. Ces derniers pourront être utilisés dans les moteurs et les bases de données à l’étape de la recherche. Le chercheur critique ajoutera des mots clés et en biffera certains tout au long de sa recherche selon les informations trouvées ou pas, les nouvelles expressions rencontrées, etc.

Identifier les limites de sa recherche d’informations :

Le chercheur d’informations devrait utiliser l’espace qui reste au bas de la feuille pour définir le contexte et les limites qu’il doit respecter. Voici quelques exemples de questions pour l’aider à le cerner.

●     Comment saura-t-il qu’il a trouvé la bonne information?

●     Quels sont les critères d’évaluation pour ce travail? Quelles sont les informations obligatoires?

●     La recherche d’informations fait-elle référence à une période historique particulière, à un territoire ou un pays?

●     Les sources d’information doivent-elles être dans une autre langue (p. ex. pour un cours d’anglais ou d’espagnol)? Si le chercheur ne parle que le français, il doit peut-être se limiter à des sources d’information en français.

●     Quel type d’information a-t-on le plus besoin? Des explications textuelles, des schémas ou une vidéo? Doit-on connaître l’opinion de certains groupes ou des faits avérés et vérifiés?

Encore une fois, il est probable que le chercheur ait à ajouter ou modifier des limites alors qu’il découvre son sujet, l’explore et apprend à mieux le comprendre.

Lire la suite

Comments are closed.