Le programme « Garçons branchés » porte fruit

1

Après trois ans d’existence, le programme « Garçons branchés », de l’école secondaire Monseigneur-Richard, dans l’arrondissement Verdun, qui vise à prévenir le décrochage scolaire chez les garçons, connaît un grand succès. Sa recette = pas de filles + de la techno!

Le programme « Groupes branchés » est un programme d’enseignement faisant appel aux technologies de l’information destiné uniquement aux garçons (pas de filles!) de 2e et 3e secondaire. Chaque garçon est équipé d’un ordinateur portable relié à un réseau Internet sans fil.

Créé en septembre 2008 dans le but de contre le décrochage scolaire – alors qu’un élève sur deux ne finissait pas ses études à l’école Monseigneur-Richard -, le programme avait au départ été implanté dans une classe de 3e secondaire. On l’offre aussi maintenant en 2e secondaire, afin de prévenir le décrochage.

« Notre premier objectif, qui était de maintenir les jeunes à l’école a été grandement atteint, confie Marc-André Viens, directeur adjoint de l’école. Ce qu’on souhaite maintenant, c’est augmenter le niveau de performance. »

Les garçons inscrits au programme « Groupes branchés » affirment que le programme leur a permis d’augmenter leur motivation en classe : « C’est plus le fun que d’écrire sur du papier, a expliqué Olivier Arseneau. » « Ça donne plus le goût de venir à l’école, ajoute Samuel Jones. Même si on est fatigué, on veut venir. »

Mais la technologie n’est pas la seule responsable du succès du programme. Plusieurs autres aspects doivent être pris en compte, notamment « le fait d’être ensemble et qu’une solidarité se soit développée entre [les élèves], fait remarquer M. Viens ».

Pour en savoir plus, lisez l’article “Expérience concluante à Verdun” du Journal de Montréal.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.