Tous les élèves de la Commission scolaire Lester-B.-Pearson deviendront de responsables citoyens numériques

0

Communiqué – Dorval, Québec, le 26 janvier 2011 – Lors d’une conférence de presse tenue plus tôt aujourd’hui, la Commission scolaire Lester-B.-Pearson (CSLBP) a annoncé l’introduction d’un programme de citoyenneté numérique. La CSLBP devient la première commission scolaire au Québec, et l’une des rares au Canada, à adopter un tel programme. « Il s’agit d’un programme communautaire qui commence par former le personnel et enseigner aux élèves la bonne façon d’utiliser la technologie pour qu’ils puissent devenir des citoyens responsables », a déclaré Marcus Tabachnick, président de la CSLBP, au sujet du récent programme.

Le programme de citoyenneté numérique vise à informer tous les membres de la communauté scolaire, y compris les élèves, les employés et les parents, sur l’utilisation responsable de la technologie. Ce programme sera intégré dans le programme d’études actuel à tous les niveaux et correspond à une philosophie de la commission scolaire qui sera adoptée par toutes les écoles et tous les centres. « On ne peut pas échapper au fait que la technologie fait partie de la vie de tout le monde de nos jours », a ajouté M. Tabachnick. « Le but est de maîtriser cette nouvelle technologie de manière sécuritaire pour enrichir l’enseignement et les apprentissages. Il n’est plus possible de bannir la technologie de nos écoles et de nos centres. »

Le programme comporte neuf éléments axés sur certains des défis auxquels les utilisateurs de la technologie doivent faire face. Les élèves apprendront à naviguer en évitant les écueils et à bien utiliser la technologie disponible dans une société numérique qui deviendra ainsi sécuritaire pour eux, leurs familles et leurs amis. Ces neuf éléments sont les suivants :

1.    L’accès au numérique
2.    Le commerce numérique
3.    La communication numérique
4.    La littératie numérique
5.    L’étiquette en ligne
6.    La loi
7.    Les droits et les responsabilités en ligne
8.    La santé et le bien-être
9.    La sécurité numérique

Tous les élèves recevront éventuellement un passeport de citoyen numérique qui leur donnera accès à Internet à mesure qu’ils complèteront les différentes étapes du programme. « La citoyenneté numérique n’est pas une liste de règlements stricts, c’est plutôt une façon de comprendre les défis auxquels font face tous les usagers de la technologie », a déclaré Michael Chechile, directeur des Services éducatifs à la CSLBP. « Les parents de la CSLBP, les écoles et les centres ont réellement adopté ce projet et croient qu’il est temps de mettre en place un tel programme. »

La commission scolaire est présentement à revoir et à réviser sa politique au sujet d’Internet et de la technologie (Politique d’utilisation appropriée du réseau de communication Internet) et fera appel aux commentaires de ses communautés. La commission scolaire organisera une série de rencontres de discussion ouverte sur les neuf éléments de la citoyenneté numérique. La CSLBP prévoit aussi de lancer un site Web d’ici la fin de l’année scolaire mais ne le fera que lorsque la consultation auprès des différentes communautés sera terminée. « Les commentaires de nos communautés seront pris en considération lors de la révision de la politique actuelle sur Internet et la technologie », a dit M. Chechile. « Nous voulons nous assurer que tous ceux qui font partie de la commission scolaire feront partie de ce projet. »

Les dates et les sujets des rencontres de discussion seront diffusés dans les prochaines semaines.

On peut visionner la diffusion en ligne de la conférence de presse d’aujourd’hui en cliquant sur le lien suivant : http://www.lbpsb.qc.ca/eng/webcast/webcast.asp.

La Commission scolaire Lester-B.-Pearson est une commission scolaire anglophone comptant un effectif d’élèves et d’employés de plus de 32 000 personnes dans 60 écoles, centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle, un Centre linguistique international, et un centre administratif sur un territoire qui s’étend de Verdun jusqu’à la frontière de l’Ontario. La Commission scolaire Lester-B.-Pearson est reconnue aux plans local, national et international comme une institution d’instruction publique progressive et innovatrice, la première à adopter un modèle d’éducation inclusive et à lancer un programme international déjà renommé. C’est également la première commission scolaire au Québec à expérimenter un programme de maternelle 4 ans de demi-journée disponible dans toutes ses écoles primaires et un programme de prématernelle international trilingue à temps plein.

Laisser un commentaire