La dyslexie expliquée

10

Au cours des dernières années, les avancées technologiques ont été telles que certains se sont mis à rêver à la disparition de l’écrit. Or, l’ordinateur est loin d’y être parvenu. «Il serait même tentant de dire qu’en permettant l’accès à une quantité extrêmement importante d’informations par l’intermédiaire d’Internet, il a renforcé la nécessité de maîtriser adéquatement les outils du savoir-lire», note la neuropédiatre Évelyne Pannetier dans Mieux comprendre la dyslexie.

Ainsi, les jeunes dyslexiques devront encore trimer dur pour surmonter leur trouble d’apprentissage. C’est dans l’optique de mieux faire comprendre leur réalité aux parents et aux enseignants que Mme Pannetier a lancé récemment son livre aux Éditions Quebecor. Elle y décrit la dyslexie à la lumière des plus récentes découvertes scientifiques. D’ailleurs, sa bibliographie témoigne d’une recherche imposante. De l’anatomie du cerveau à l’histoire de la lecture en passant par les mécanismes permettant la lecture et les autres troubles d’apprentissage, elle brosse un large tableau.

On y trouve aussi un livret détachable destiné aux élèves dyslexiques pour leur permettre de surmonter leurs difficultés. Des pages pour les parents ajoutent un complément d’information afin qu’ils puissent répondre dans leurs mots aux questions de leur enfant.

Enfin, la neuropédiatre aborde plusieurs pistes de traitement offertes par différents spécialistes et présente des manières d’aider les jeunes. Pour les élèves du secondaire, elle suggère notamment l’utilisation d’une enregistreuse au lieu de la prise de notes et l’utilisation d’un ordinateur portable muni d’un logiciel d’autocorrection ou de logiciels adaptés. Comme quoi la technologie peut néanmoins leur fournir de bons outils!

Mieux comprendre la dyslexie, d’Évelyne Pannetier, est publié aux Éditions Quebecor qui en offre un exemplaire aux lecteurs de l’Infobourg.

Bravo à Mme Josée Lepage, qui nous a écrit pour nous énumérer les trois éléments qui doivent être pris en compte dans le traitement de la dyslexie : beaucoup de travail, des efforts soutenus et bien orientés, en plus de la compréhension de la famille et de l’école.

10 COMMENTAIRES

  1. Beaucoup de travail, des efforts soutenus et bien orientés, en plus de la compréhension de la famille et de l’école.

  2. Beaucoup de travail, des efforts soutenus et bien orientés, ainsi que la compréhension de la famille et de l’école.

  3. Beaucoup de travail, des efforts soutenus et bien orientés, en plus de la compréhension de la famille et de l’école.

  4. Beaucoup de travail, des efforts soutenus et bien orientés, en plus de la compréhension de la famille et de l’école

  5. Une très grande régularité dans le travail, composé de séances courtes répétées plusieurs fois dans la journée, tous les jours de l’année, sans pause.
    Beaucoup de patience, l’apprentissage peut durer des années, essayer d’avoir des personnes-relais, afin d’éviter trop de lassitude (chez l’enfant comme chez l’adulte).
    Un soutien d’amour pour l’enfant; et lui ménager au maximum une vie agréable avec le moins de contrainte possible pour compenser cet effort énorme qui lui ai demandé et adoucir son sentiment d’incapacité.

  6. Les 3 éléments :

    1. beaucoup de travail,
    2. des efforts soutenus et bien orientés,
    3. compréhension de la famille et de l’école.

  7. les 3 éléments sont:
    beaucoup de travail,
    des efforts soutenus et bien orientés,
    en plus de la compréhension de la famille et de l’école

Laisser un commentaire