PISA 2009 : des résultats médiocres pour la France

1

France – Le dernier classement PISA (programme international pour le suivi des acquis des élèves) pointe du doigt la médiocrité du système éducatif français, qui a encore du mal à effacer les inégalités scolaires et sociales des élèves.

Le classement PISA, publié tous les trois ans par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) depuis 2000, permet d’évaluer le système éducatif des pays en mesurant le niveau des élèves de 15 ans en lecture, mathématiques et sciences. Pour le classement 2009, 65 pays ont participé à cette étude.

La France obtient à nouveau des résultats moyens dans les trois domaines en se classant 17e en mathématiques, 19e en lecture et 22e en sciences. Elle se situe loin derrière les premiers du classement que sont la Corée du Sud et la Finlande.

Selon Luc Chatel, qui a commenté les résultats de l’étude PISA en conférence de presse, ces résultats « sont stables, ils sont dans la moyenne des pays développés et de l’OCDE. Un prof dirait “Peut mieux faire” et ajouterait “Mobilisation générale face à deux fléaux” ». En effet, le ministre constate dans ces résultats deux points faibles : le nombre trop important des élèves en difficulté et les inégalités sociales qui influent sur le résultat des élèves.

Les inégalités entre les meilleurs élèves et ceux en difficulté se sont accrues par rapport aux précédentes études. Luc Chatel fait un constat teinté d’amertume : « Nous avons une élite plutôt étroite et nous n’avons pas réussi ces dernières années à utiliser au maximum la massification du système éducatif qui doit permettre d’élargir cette élite. Ce phénomène est plus important que dans la moyenne des pays de l’OCDE et il s’est accentué ».

Le ministère tient donc à prendre en considération ces résultats pour améliorer le système éducatif français qui, selon Philippe Meirieu, est « à bout de souffle » et « ne parvient plus à résorber les inégalités ».

Face à ces résultats, Luc Chatel a rappelé les réformes en cours (plan illettrisme, la réforme des programmes du primaire, l’aide personnalisée…) et annoncé un plan sciences dès le mois de janvier, ainsi qu’un élargissement de l’accompagnement personnalisé des élèves en 6e. Enfin, les établissements scolaires pourraient avoir davantage d’autonomie dans les moyens.

À voir :

Sur le site du Monde le classement de l’étude PISA 2009 par domaine
– La vidéo de la conférence de presse de Luc Chatel sur le classement de la France dans cette étude