Un grand pas vers la bibliothèque du XXIe siècle

0

Montréal – La commission du conseil municipal sur le développement culturel et la qualité du milieu de vie de Montréal a adopté en séance publique et à l’unanimité les recommandations relativement au projet de la bibliothèque du XXIe siècle mercredi le 1er septembre. C’est maintenant au comité exécutif de la ville d’accepter ou de rejeter les recommandations.

Les recommandations visent à créer un plan d’amélioration des bibliothèques intitulé « La bibliothèque du XXIe siècle – Améliorer les services aux citoyens dans les bibliothèques publiques de Montréal grâce aux nouvelles technologies ».

La commission du conseil municipal sur le développement culturel et la qualité du milieu de vie souhaite que la ville poursuive les investissements technologiques et accentue la présence et les services de la bibliothèque sur le Web.

Lieu hors-mur
La commission a beaucoup insisté sur le développement hors-mur de la bibliothèque : par exemple, la possibilité de louer des livres électroniques ou audio à partir de la maison, via Internet.

« Ces recommandations placent les bibliothèques de Montréal en priorité dans le développement culturel, ce qui répond à la demande des citoyens, a déclaré Helen Fotopoulos, membre du comité exécutif de Montréal. La bibliothèque est la pierre angulaire du savoir et son développement passe par des investissements majeurs et urgents. »

La commission propose en effet que la ville investisse 8,7 millions de dollars pour ses bibliothèques et augmente les budgets annuels de 4,9 millions par année, entre 2011 et 2013.

Milieu de vie
Olivier Barette, chef de section de la bibliothèque d’Anjou, est très enthousiaste envers le progrès que représente le projet de bibliothèque du XXIe siècle : « Notre but est d’aller chercher des gens qui ne sont pas encore des usagers et de leur offrir des services utiles. Par exemple, la bibliothèque du XXIe siècle offre des cours d’accès à l’information, elle initie les usagers à Internet, elle est disponible en format numérique, elle donne accès à des bases de données qui ne sont pas disponibles sur le Web… La bibliothèque du XXIe siècle est un milieu de vie! »

Outil pour les jeunes
Beaucoup d’adolescents croient que les ressources qu’ils utilisent sur le Web remplacent la bibliothèque, alors qu’ils pourraient bénéficier des services que celle-ci offre comme la mise en valeur de documents et son portail d’information en ligne.

Ivan Filion, bibliothécaire et chef de division à la direction associée des bibliothèques de Montréal, est aussi de cet avis. « Le Web est rempli de désinformation. Les bibliothèques de Montréal ont créé un fonds de documentaires liés aux devoirs et travaux scolaires ainsi que des choix de liens Web sur lesquels les étudiants peuvent baser leurs recherches. La bibliothèque du XXIe siècle fait la promotion de ces ressources ; j’ai confiance que le comité exécutif de la ville devrait comprendre toute l’importance de nos objectifs. »

Le projet de bibliothèque du XXIe siècle a donc franchi un autre grand pas, mercredi dernier, quand la commission du conseil municipal sur le développement culturel et la qualité du milieu de vie de Montréal a adopté ses principes et reconnu l’importance de sa mise en place en séance publique.

« Les jeunes d’aujourd’hui veulent se servir de moyens technologiques pour apprendre, constate Olivier Barette. En étant accessible dans leur quartier, à partir de l’ordinateur de la maison et à l’école, la bibliothèque du XXIe siècle pourra être leur milieu d’apprentissage par excellence. »

Tous les documents sont disponibles en ligne

Par Viviane de Repentigny

Laisser un commentaire