Ludovia 2010 : un référentiel sur les établissements numériques

0

France – À l’occasion d’une table ronde sur l’évaluation des politiques numériques lors de l’université d’été Ludovia, Benoît Ducange, du ministère de l’Education nationale, a présenté un référentiel numérique à destination des établissements scolaires. L’intégration du numérique dans les établissements révèle plusieurs réalités différentes, mais montre une volonté commune d’évoluer dans les pratiques. Le référentiel a justement pour but d’aider les établissements qui veulent franchir cette étape.

Ce document, qui n’est pas encore finalisé, comprend une dizaine de pages. Réalisé par le ministère de l’Education nationale, il est conçu comme un outil à la fois simple, accessible et non normatif pour les chefs d’établissement afin qu’ils puissent « auto-positionner » leur établissement.

L’objectif de ce référentiel est d’aider les chefs d’établissement à intégrer le numérique dans leur école, collège ou lycée, et de leur suggérer des pistes afin qu’ils puissent piocher des idées.

Concrètement, les chefs d’établissement doivent répondre à des questions à choix multiples pour évaluer la situation de leur école et faire ainsi un bilan. La démarche est importante et permet de se poser des questions pour mesurer les usages et trouver des solutions à leurs obstacles.

Le référentiel se divise en six domaines : deux qui sont généraux – le pilotage et l’organisation (structure et évaluation des pratiques), l’accompagnement technique et pédagogique (maintenance, gestion des ressources) –, et quatre domaines qui sont liés aux usages – l’enseignant devant sa classe, les élèves dans la classe avec leurs enseignants, le travail scolaire hors du temps de classe, et la communication.

Ce document de travail doit être amélioré à partir des remarques d’enseignants et autres spécialistes de l’éducation. Anne-Marie Gros, conseillère TICE au rectorat de Toulouse, présente lors de la table ronde, a pris connaissance de ce document et a fait part de ses commentaires. Elle pense que ce devrait être un bon outil diagnostique pour les établissements, mais qu’il aura du mal à être imposé. La difficulté, selon elle, est que les établissements s’approprient cet outil et qu’il soit bien compris. Elle ajoute qu’il serait aussi pertinent de communiquer auprès des parents d’élèves.

François Jollivet, du Conseil général du Val d’Oise, a aussi pris connaissance de ce référentiel. Il pense que ce document peut donner des clés aux chefs d’établissement pour mettre en place des projets numériques et suivre la nouvelle gouvernance des établissements qui se tournent vers le numérique.

Ce référentiel sur les établissements numériques sera diffusé d’ici quelques mois aux établissements scolaires français.

Par Lucile Donnat