Activités en classe avec le iPod Touch

4

Nouveau-Brunswick – Le projet d’intégration du iPod Touch dans une classe de 2e année et une classe de 6e année a été une grande réussite, selon Bernard Manzerolle, mentor en TIC dans le district scolaire 11 du Nouveau-Brunswick.

L’École Mgr-François-Bourgeois (6e année) et l’École Père-Edgar-T.-Leblanc (2e année) du district scolaire 11 au Nouveau-Brunswick ont fait l’expérience de l’utilisation du iPod Touch en classe pour différentes activités d’apprentissage.

L’enseignante de 2e année, Carole Cormier, a été très surprise de la facilité avec laquelle ses élèves manipulaient les iPod Touch. Bernard Manzerolle, dont le rôle est de favoriser l’intégration des technologies à l’école et d’accompagner les enseignants dans ce processus, a initié les jeunes au iPod Touch par quelques activités assez simples.

Ils ont regardé la page d’accueil du iPod, la météo et le calendrier. Ils ont aussi visionné un clip vidéo et écouté un balado. Ils se sont également familiarisés avec l’application « Notes » et avec le dictaphone (comment brancher le micro, s’enregistrer et s’écouter).

Pour que tout se déroule dans le calme, M. Manzerolle a conseillé à l’enseignante d’établir une routine avec ses élèves. Il lui a donné quelques trucs à mettre en pratique. Par exemple, chaque élève doit accrocher ses écouteurs dans un endroit approprié et les utiliser seulement lorsqu’il sera autorisé. L’enseignante doit, elle-même, distribuer les iPod Touch selon un numéro assigné.

L’enseignante de la classe de 2e année a partagé tout au long du projet les activités d’apprentissage que les élèves ont réalisées avec le iPod Touch sous la forme d’un carnet Web. Elle raconte, par exemple, qu’ils ont utilisé le iPod lors d’un cours d’art. Les élèves ont fait une révision des sortes de lignes qu’ils connaissent. Ils ont fait des lignes courbes, des lignées brisées, etc. sur leur appareil. Les jeunes ont même fait un dessin avec ces lignes en utilisant leurs doigts.

M. Manzerolle a fait part, sur son site Web de quelques observations et constats généraux qu’il a faits à la suite du projet. Il a remarqué que le climat de la classe était beaucoup plus calme, ce qui simplifie la gestion pour l’enseignante. Selon lui, le iPod Touch respecte les rythmes d’apprentissage. Les élèves moins rapides se sentent moins désavantagés. Les élèves semblent plus motivés et impliqués.

Le iPod stimule les jeunes lors de l’apprentissage de la lecture orale parce qu’ils apprécient pouvoir s’enregistrer, s’écouter, recommencer et s’autoévaluer. Une amélioration dans l’orthographe d’usage lors des dictées audio a été démontrée chez les élèves de 6e année.

Bernard Manzerolle estime que le projet a été une réussite sur toute la ligne, il se continuera d’ailleurs l’an prochain. Il reste à souhaiter que le projet prenne de l’ampleur et s’implante dans d’autres commissions scolaires.

Par Marie-Christine Leblanc

4 COMMENTAIRES

Comments are closed.