La pédagogie culturelle vient en aide aux enseignants en milieu minoritaire

0

Canada – Comment favoriser la réussite scolaire des élèves francophones en milieu minoritaire? Que peut-on faire pour les aider dans leur construction identitaire? De quelle façon peut-on les amener à s’engager davantage envers la communauté francophone? La pédagogie culturelle pourrait bien être la solution à toutes ces questions.

La pédagogie culturelle est une approche pédagogique en milieu minoritaire. Elle permet aux enseignants et aux intervenants du monde de l’éducation de favoriser la construction identitaire des élèves francophones qui évoluent dans des milieux minoritaires. Lise Paiement, experte-conseil en pédagogie et en construction identitaire, est directrice du projet Pédagogie culturelle depuis plus de cinq ans.

Le site Web du projet Pédagogie culturelle, résultat d’une démarche de cinq ans de recherche, se veut un outil pédagogique fort utile. Le site explique que la pédagogie culturelle repose sur sept fondements principaux.

La construction identitaire
Selon l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), la construction identitaire est « un processus hautement dynamique au cours duquel la personne se définit et se reconnaît par sa façon de réfléchir, d’agir et de vouloir dans les contextes sociaux et l’environnement naturel où elle évolue ».

La personne est donc l’auteur de sa propre évolution. Le modèle de la pédagogie culturelle met en lumière l’importance de créer un contexte favorable à la réflexion, à l’affirmation des valeurs ainsi qu’à la responsabilisation dans le but d’amener la personne à développer son autonomie culturelle dans la construction de son identité.

Le climat actualisant
On se définit souvent par les relations que nous entretenons avec les autres. La connaissance de soi, mais aussi la connaissance des autres sont donc le point de départ de la quête identitaire. C’est pourquoi il est important de prendre le temps de bien se connaître, mais aussi de connaître ceux qui nous entourent. Il faut voir l’accueil et la connaissance comme le début de la création d’un environnement propice à l’intimité.

La communication orale
La communication orale, en pédagogie culturelle, est la capacité à dialoguer, à se confier, à partager ses valeurs, à confronter ses idées, etc. La personne va développer de l’assurance et quand elle se sentira suffisamment en confiance, elle parviendra à l’affirmation culturelle, et dans le cas qui nous intéresse, l’affirmation de la culture francophone.

La responsabilisation de la personne
Le sentiment d’appartenance est important en pédagogie culturelle. Pour se responsabiliser, la personne doit jouer un rôle clé dans son évolution et aussi dans sa collectivité. Il faut donc établir des stratégies qui réussissent à accroître le sentiment de compétence et qui, ainsi, favorisent l’autonomie.

La manifestation du leadership
Toute personne peut exercer du leadership selon cette approche à condition qu’elle soit proactive, c’est-à-dire passer de « oui, mais… » à « oui et… ». Par ailleurs, l’enseignant est appelé à devenir un agent de changement, celui qui réalise de petites choses dans sa classe en invitant les autres à faire de même.

La congruence pédagogique
Une personne tout à fait ordinaire, mais qui accomplit de grandes choses et qui nous donne alors le goût d’être comme elle, voilà ce qu’est un modèle accessible. Ce sont des personnes passionnées qui ont de l’impact sur nos choix et nos valeurs. Les enseignantes et enseignants, qui côtoient les jeunes quotidiennement peuvent exercer cette influence. Ils ont la possibilité d’avoir un impact positif sur leur construction identitaire.

L’évaluation
L’objectif est de prendre le temps d’analyser le processus de l’expérience. C’est un peu une façon de dire «Raconte-moi ton expérience ». Edward Lorenz, un météorologue, a expliqué l’effet papillon (le papillon est très utilisé en pédagogie culturelle) de la façon suivante : « Le battement d’ailes d’un papillon à Paris peut provoquer, quelques semaines plus tard, une tempête sur New York ». Cette métaphore illustre parfaitement l’éducation en milieu minoritaire. En effet, il ne faut pas oublier qu’on ne connaît jamais le véritable impact de nos paroles et de nos gestes sur la construction identitaire de notre entourage.

Comment les intégrer
Le site Web du projet Pédagogie culturelle propose une multitude de ressources et de pistes pour appliquer ces sept fondements en classe et ainsi, aider les jeunes francophones à développer un sentiment d’appartenance en ce qui a trait à la culture française.

Il y a, parmi celles-ci, un outil de planification pour tisser la construction identitaire au quotidien. C’est un calendrier qui permet d’intégrer les éléments essentiels de la pédagogie culturelle à l’enseignement quotidien. Chaque mois est construit de la même façon : à planifier, boîtier virtuel (qui comprend des exercices), les incontournables, ne pas oublier et des liens (suggestions d’activités). Les enseignants peuvent donc, quotidiennement, travailler à la construction identitaire des jeunes à travers les apprentissages.

L’Infobourg a récemment parlé d’un rapport qui annonçait que la langue et la culture française étaient menacées dans les écoles francophones en milieu minoritaire du Canada. La pédagogie culturelle serait-elle une des solutions permettant de redonner de l’importance à la culture francophone dans les écoles?

Le projet Pédagogie culturelle est le fruit d’un partenariat entre l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), la Fédération de la jeunesse ontarienne (FESFO) et le Centre canadien de leadership en évaluation (CLÉ).

Par Marie-Christine Leblanc