Expérience pédagogique avec des iPod

0

Québec – En janvier dernier, à l’école secondaire De Rochebelle, à Québec, l’enseignant de français David Martel a décidé de faire vivre une expérience nouvelle à ses élèves. Au grand étonnement de ceux-ci, il les a invités à installer l’application eClicker (gratuit) sur leur iPod Touch et à l’apporter en classe (la moitié en avait un).

L’application eClicker a été spécifiquement conçu pour répondre aux besoins de l’éducation. Elle permet aux enseignants de questionner les élèves par le biais de questions à choix multiples. L’enseignant doit se doter de l’application « hôte » de eClicker (25 $) pour pouvoir envoyer les questions aux élèves.

Quelques jours avant de vivre l’activité en classe, M. Martel avait donc demandé à ses élèves de lui soumettre des questions à choix multiples sur la langue française en général ; une trentaine de questions qu’il avait ensuite intégrées dans son application hôte.

Finalement, la journée de l’activité, M. Martel a mis en place un réseau sans fil dans sa classe à l’aide de son ordinateur. En quelques secondes, tous les appareils étaient connectés, indique l’enseignant.

Regroupés en équipe, les élèves avaient 15 secondes pour répondre à chaque question. Entre ces dernières, une pause de 10 secondes permettait de voir la bonne réponse et un graphique présentait combien de fois chaque réponse avait été choisie. « Les participants pouvaient également voir le rang de leur équipe ce qui a engendré beaucoup de compétitivité », dit M. Martel.

Une fois le questionnaire complété par tous, il a pu s’envoyer l’ensemble des résultats par courriel. Il pourrait donc les garder en mémoire, refaire l’exercice plus tard en cours d’année scolaire et comparer les résultats.

« Je n’ai jamais vu personne répondre à des questions de français avec autant d’enthousiasme », ajoute-t-il. Il précise que ses élèves étaient tous épatés du fait qu’il leur ait permis d’apporter leur iPod en classe et que cela a beaucoup fait jaser dans les corridors. « Je crois que les élèves ont pu voir que leur iPod pouvait être utilisé autrement que pour jouer ou écouter de la musique. »

L’enseignant a définitivement aimé l’expérience et il souhaite bien recommencer. Il croit que le iPod peut trouver sa place dans une salle de classe, compte tenu que de plus en plus d’applications peuvent se prêter au contexte scolaire (correcteur, dictionnaire, calculatrice, conversion de mesure et autres).

Seul bémol, ce ne sont pas tous les élèves qui ont un iPod et il ne veut pas faire de discrimination envers ceux qui n’en ont pas. Il attendra donc un peu avant d’organiser une autre activité du genre.

À quand un iPod comme matériel scolaire?

Pour en savoir plus, lisez le compte-rendu de l’expérimentation sur le blogue de David Martel.

Par Martine Rioux