Des données et des analyses pour soutenir la rétroaction

0

Envoyer aux élèves des rétroactions personnalisées par courriel de façon automatisée, c’est une des choses que permet l’analyse de données au service de l’apprentissage!

par Séverine Parent et Michelle Deschênes

Du 13 au 17 mars 2017 a eu lieu à Vancouver la 7e édition du LAK, la conférence Learning Analytics and Knowledge. Plus de 1000 personnes de partout dans le monde étaient rassemblées pour discuter de l’émergence d’un nouveau champ d’études : l’analyse des données au service de l’apprentissage. Le thème de cette année : comprendre, informer et améliorer l’apprentissage avec les données (Understanding, Informing & improving Learning with Data).

Les deux premières journées étaient consacrées à la tenue d’ateliers, alors que les trois jours suivants étaient composés de grandes conférences inspirantes et de présentations de recherche et d’analyse de pratique. Les thématiques abordées portaient sur l’amélioration de l’apprentissage, une meilleure compréhension de l’apprentissage et le suivi de l’apprentissage avec les données.

 

L’exemple de OnTask

Nous avons assisté à l’atelier Connecting Data with Student Support Actions in a Course: A Hands-on Tutorial, organisé par 6 personnes, dont Abelardo Pardo et George Siemens – des chercheurs précurseurs de l’analyse des données d’apprentissage. Nous avons été initiés à un outil nommé OnTask, grâce auquel il est possible d’envoyer aux élèves des rétroactions personnalisées par courriel.

Par exemple, le courriel informe l’élève de sa note, il contient aussi les commentaires de l’enseignant. OnTask permet de personnaliser la rétroaction en précisant les actions à privilégier par l’élève selon sa situation. Un élève dont la note est sous le seuil de réussite pourrait être informé qu’une période d’aide à la réussite est prévue. L’élève qui a exceptionnellement bien réussi serait invité à un jumelage pour des séances de tutorat.

Le fonctionnement est relativement simple :

  1. On doit d’abord connecter à OnTask des données sur les élèves. Il pourrait s’agir de données provenant d’un système de gestion des élèves comme Omnivox, ou des données d’un environnement numérique d’apprentissage comme Moodlle. Il est intéressant de noter que les données, pour une même situation, peuvent provenir de plusieurs sources, ce qui permet de personnaliser davantage les rétroactions.
  2. On crée ensuite des règles. C’est grâce aux règles qu’on pourra personnaliser le message à chacun des élèves. Il pourrait s’agir, pour reprendre l’exemple ci-haut, d’une règle qui indique « si la note est inférieure à 60 », ou « si la note est supérieure à 95 ».
  3. Il ne reste plus qu’à créer le message! Pour ce faire, il est possible d’associer une portion de texte à une condition, de sorte que les messages incluront cette portion uniquement si la condition est remplie.

Le tour est joué!

Ce genre de manipulations pourrait être faites avec d’autres outils, comme la fonction de publipostage dans Word. L’application OnTask aspire à fournir aux enseignants une plateforme plus intuitive que les autres solutions actuelles.

Évidemment, les données que nous détenons à la suite d’une évaluation ne nous permettent pas toujours d’utiliser ce genre d’outils. C’est pourquoi nous croyons qu’il est important d’assurer une cohérence entre l’intention d’apprentissage, l’évaluation, et la rétroaction.

L’application développée par un groupe de chercheurs n’est pas encore officiellement disponible, toutefois les présentateurs nous ont informés qu’ils avaient l’intention de le rendre disponible gratuitement, en version libre.

Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’application, vous pouvez consulter la documentation rendue disponible pendant l’atelier et le site web du projet.

Laisser un commentaire