Repenser l’école : rien de moins!

0
338

Du 31 mars au 2 avril derniers, près de 200 passionnés de l’éducation se sont réunis à Montréal avec l’audacieuse mission de « Repenser l’école ».

Ce sprint de développement de nouvelles solutions pour répondre aux défis de l’éducation a été initié par la firme Credo et soutenu notamment par Google et la Fondation Lucie et André Chagnon.

Les participants venaient d’une diversité de milieux, liés à l’éducation bien sûr, mais aussi d’organisations communautaires, entreprises, développeurs, designers, architectes. Multiples données couvrant le secteur de l’éducation ont été mis à la disposition des concurrents qui ont eu l’occasion de travailler dans un espace collaboratif au coeur du Mile End, La Gare. Une brochette d’experts les ont conseillés et accompagnés dans leur démarche.

Ces « experts » :

  • Alexis Gagne, étudiant au doctorat en Sciences Humaines Appliquées, Université de Montréal
  • Catherine Légaré, présidente-fondatrice, Academos
  • Christian Bélair, président et cofondateur, Credo
  • Fabrice Vil, cofondateur et directeur général, Pour 3 points
  • Lyndsay Daudier, directrice adjointe, Amplifier Montréal
  • Mia Homsy, directrice générale, Institut du Quebec
  • Noah Redler, président et fondateur, Arche Innovation
  • Patrick Messier, président et designer stratégique, Messier Designers
  • Sarah Houde, directrice générale, Fusion Jeunesse
  • Stéphanie Jecrois, cofondatrice, Technovation Montréal
  • Marie-Pier Viens, enseignante en arts, Collège Sainte-Anne

 

 

Quatre défis

 

DÉFI #1 Un suivi cohérent et positif du progrès de l’élève

Mission : Développer une plateforme permettant à l’élève et aux intervenants qui l’accompagnent dans son développement de communiquer et d’assurer le suivi de son progrès. Cet outil devra dresser un portrait holistique des apprentissages et compétences développés par l’élève.

Les membres du jury :

  • David Chartrand, Fondateur de Challenge U
  • Marie-France Lahaie, Professeure d’histoire, secondaire 4
  • Mathieu Perreault, Lead Technical Manager, Google

 

DÉFI #2 L’évaluation entre les mains des enseignants

Développer pour les enseignants des méthodes d’auto-évaluation et d’auto-perfectionnement efficaces pour mieux les outiller, les soutenir et les former, dans une perspective d’amélioration continue.

Les membres du jury :

  • Martin Enault, Chief Operating Officer, C2 Montréal
  • Sergelyne Méance, Professeure au secondaire
  • Myriam Gendron, Enseignante maternelle

 

DÉFI #3 Un environnement bâti propice à l’apprentissage

Créer l’environnement bâti d’une école secondaire idéale pour le monde d’aujourd’hui afin de favoriser la créativité et en faire un lieu stimulant pour tous les élèves dans leur apprentissage.

Les membres du jury :

  • Cindy Couture, Directrice, Index-Design
  • Marc-André Carignan, Journaliste, Radio-Canada
  • Christian Yaccarini, Président et Directeur Général, Technopole Angus
  • Mia Rochon, Étudiante

 

DÉFI #4 Un menu étudié pour le mieux-être de l’élève

Offrir un menu nutritif, local et amusant qui conscientise les élèves et les acteurs du milieu éducatif au sujet de l’impact et de l’importance des saines habitudes alimentaires. Les discussions inhérentes à ce défi avaient eu lieu pendant la semaine qui a précédé le hackathon.

Les gagnants sont…

Je n’aurais pas aimé être juge car la qualité des projets présentés rendait cette tâche extrêmement ardue. Voici intégralement les résultats!

  1. Un suivi cohérent et positif du progrès de l’élève : Continuum a remporté la première place pour sa plateforme digitale qui permet aux élèves d’établir des objectifs d’apprentissage et aux parents d’en faire le suivi. Revoyez ici leur présentation.

Équipe : Jean-Sébastien Bourret, Émélie Bureau-Lavallée, Julie Chamberland, Jean-Philippe Choinière, Marie Collet, Deborah Fujioka, Joannie Girard, Charles Melançon-Gaudet, Marie-Andrée Ouimet, Marc-Olivier Roussin

  1. L’évaluation entre les mains des enseignants : Probe 3.0 fût le grand gagnant pour son algorithme simple et efficace qui permet aux enseignants d’adapter leur approche en fonction de la performance enregistrée des élèves.

Équipe : Stéphane Côté

  1. Un environnement bâti propice à l’apprentissage: Escalade fût le coup de coeur du jury. Son école à toit ouvert, propose une co-gestion avec un OSBL qui s’occupe des espaces ouverts à la communauté (jardins, piscine, location de salle).

Équipe : Cathi Cariotte, Mahdieh Hosseni, Sara Pilote, Étienne Jongen, Vicky Merci, David Maltazar, Pierre Bernard Dow-Blancher, Jean Poirier, Ben Walkenburg, Jimmy Ung

Des thèmes se dégagent

À travers toutes les solutions, plusieurs thèmes ont été dégagés : l’école comme acteur communautaire, l’implication de l’élève dans son propre développement, ainsi que le rôle la technologie pour personnaliser l’apprentissage de l’élève et outiller les enseignants et les autres parties prenantes. Ce ne sont pas tous les participants qui se sont rendus jusqu’à la fin de l’initiative, mais ceux qui l’ont fait ont présenté des idées très créatives!

Voyez aussi cet article du Journal Métro sur le sujet : http://journalmetro.com/actualites/montreal/1111988/des-enseignants-et-eleves-veulent-repenser-lecole/

Article précédentMario Asselin parle du futur de l’éducation au WAQ
Article suivantAlloprof compte faciliter l’heure des devoirs avec sa nouvelle app
Ninon Louise LePage est pédagogue et muséologue récemment sortie d’une retraite prématurée pour renaître comme désigner pédagogique. Elle a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université de Sherbrooke en didactique des sciences, en plus de travailler au Réseau canadien d'information sur le patrimoine comme expert-conseil en muséologie. Elle écrit également pour nos amis français chez Ludomag. Elle invite par ailleurs tous les intéressés à la contacter afin qu’elle parle de vous, vos élèves, votre école et vos expériences particulières en éducation au numérique et à l’informatique.

Laisser un commentaire