Raspberry Pi : un nano-ordinateur pour soutenir l’apprentissage de la programmation

1
711
Raspberry Pi 3 modèle b

Voici le Raspberry Pi! Il coûte environ 50 $ et a été créé par une Fondation dont la mission est de promouvoir la programmation informatique dans les écoles par une meilleure accessibilité du matériel.

Lors du dernier colloque de la CIRTA (Communauté pour l’Innovation et la Recherche sur les Technologies dans l’enseignement/Apprentissage), qui s’est tenu à Québec les 11 et 12 octobre 2016, Christophe Reverd de la Vitrine technologie-éducation (VTÉ) a présenté un atelier sur le Raspberry Pi.

Qu’est-ce qu’un Raspberry Pi?

On est loin ici de la tarte aux framboises! Le Raspberry Pi est un très, très petit ordinateur, un nano-ordinateur. De la taille d’une carte de crédit, il a été conçu par David Braben, un créateur de jeux vidéo britannique, et la Fondation Raspberry Pi. Cette association caritative, fondée en 2009 et soutenue par le laboratoire d’informatique de l’Université de Cambridge, a pour mission la promotion de la programmation informatique dans les écoles par une meilleure accessibilité du matériel. C’est ce qui a mené à la conception, la création, la fabrication et la diffusion du Raspberry Pi.

Cet ordinateur ne coûte pas cher : on peut acquérir le modèle 3 pour environ 50 $. Il est vendu « tout nu », c’est-à-dire uniquement la carte mère. Pour le faire fonctionner, il faut rassembler les accessoires suivants :

  1. une carte mémoire SD de 8 Go, de classe 10, tel que recommandé par la Fondation;
  2. une alimentation micro USB externe d’une tension de 5 volts (V) et d’une intensité d’au moins 2A pour un Raspberry Pi et de 2.5A pour un Raspberry Pi 3;
  3. un écran, un clavier et une souris, selon l’usage que l’on désire faire de l’ordinateur;
  4. un câble HDMI;
  5. un boîtier pour le protéger.

Vous pourrez facilement vous procurer certains de ces accessoires dans des centres de récupération de matériel électronique. C’est la popularisation de l’informatique à son meilleur. La Fondation Raspberry Pi vend d’ailleurs aussi plusieurs périphériques compatibles.

C’est pour qui?

Ce tout petit ordinateur, par sa fragilité, ne semble pas recommandé pour les jeunes élèves car il s’agit de manipuler des composantes électroniques délicates. Il est donc principalement utilisé par les étudiants de secondaire 4 ou 5, du CÉGEP ou des universités.

En Grande-Bretagne, il s’agit d’un véritable phénomène : le Raspberry Pi est utilisé dans un grand nombre d’écoles primaires et secondaires. À ce niveau scolaire, il peut servir à découvrir la musique avec Sonic Pi, s’initier à la logique informatique avec Scratch ou encore explorer et programmer dans l’univers Minecraft.

Au Québec, de plus en plus de jeunes de 4e et 5e secondaire expriment à leurs enseignants leur désir d’ajouter un volet électronique à leur projet intégrateur. Le réseau collégial le découvre également grâce aux fab labs, makerspaces et autres clubs de robotique.

Qu’est-ce qu’il permet de faire?

Tout ce que vous voulez. Votre créativité et votre habileté en sont les limites. Dix millions de Raspberry Pi ont déjà été vendus dans le monde. Il existe une communauté internationale d’usagers du Raspberry Pi, qui est à la fois créative, dynamique et très généreuse de son temps et du partage de ses connaissances. Il peut être programmé avec les langages Scratch ou Python, on peut y ajouter des capteurs visuels, auditifs, de température, etc. On peut même l’utiliser pour créer des robots!

Une communauté locale et internationale

The MagPi Magazine, le magazine officiel du Raspberry Pi disponible gratuitement en ligne, est publié à chaque mois. On y trouve toute une collection de projets qui sont expliqués pas à pas.

Il existe aussi des forums en français, et un Club Framboise, ici au Québec, pour aider. Ce club est une communauté d’utilisateurs du Raspberry Pi dont les membres se rencontrent régulièrement. À Québec, le Club Framboise est représenté par EspaceLab situé à la bibliothèque Monique-Corriveau. À Montréal, c’est au District 3, le makerspace de l’Université Concordia, que se rencontrent les membres du Club Framboise.

Grâce à la Fondation Raspberry Pi, il existe un ordinateur « beau, bon, pas cher » qui permet d’utiliser des ressources éducatives libres. Les coûts généralement liés à l’apprentissage de l’informatique, de la programmation ou de la robotique peuvent ainsi être grandement diminués! Une bonne excuse pour installer un atelier de fabrication numérique dans votre établissement!

 

Merci à Christophe Reverd pour ses conseils dans la rédaction de cet article.

Article précédentBonne semaine des directions d’établissements!
Article suivantClair 2017 : les inscriptions sont ouvertes
Ninon Louise LePage est pédagogue et muséologue récemment sortie d’une retraite prématurée pour renaître comme désigner pédagogique. Elle a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université de Sherbrooke en didactique des sciences, en plus de travailler au Réseau canadien d'information sur le patrimoine comme expert-conseil en muséologie. Elle écrit également pour nos amis français chez Ludomag. Elle invite par ailleurs tous les intéressés à la contacter afin qu’elle parle de vous, vos élèves, votre école et vos expériences particulières en éducation au numérique et à l’informatique.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire