5 octobre : Bonne journée mondiale des enseignants!

0
275

Voici des communiqués d’organismes variés émis à l’occasion de la journée mondiale des enseignants, le 5 octobre 2016.


 

Les Ontariens décrivent leur enseignant préféré en un mot

L’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario publie les résultats de sa campagne En un mot pour célébrer la Journée mondiale des enseignants

TORONTO, le 4 oct. 2016 /CNW/ – Influent (15 %), bienveillant (7 %) et gentil (5,5 %). Les Ontariennes et Ontariens ont utilisé ces mots (ou un synonyme) pour décrire leur enseignant préféré – cette personne qui les a encouragés à travailler plus fort, à viser plus loin et à obtenir un meilleur rendement.

Les résultats de la campagne En un mot (#en1mot), que l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a menée par l’entremise des médias sociaux, a pour but de souligner la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, le 5 octobre.

«Quand on pense aux mots et aux enseignants, les normes de déontologie viennent tout de suite à l’esprit – empathie, respect, confiance et intégrité – lesquelles représentent tous nos membres, affirme Michael Salvatori, EAO, chef de la direction et registraire de l’Ordre. Nos enseignants sont parmi les meilleurs au monde et nous voulions les honorer en demandant à leurs élèves – d’hier et d’aujourd’hui – de nous parler d’eux. Un élève n’oublie jamais un enseignant qui a influencé sa vie.»

Pour l’UNESCO (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), la célébration de la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants est l’occasion de souligner qu’il faut donner aux pédagogues la capacité d’offrir une éducation de qualité et de bâtir une société prospère.

«Nous sommes fiers de participer à la conversation mondiale sur une éducation de qualité, déclare Angela De Palma, EAO, présidente du conseil de l’Ordre. Cette campagne nous rappelle que tout ce que nous faisons en tant qu’enseignant influe positivement sur la vie de nos élèves, dans la salle de classe et ailleurs, que ce soit à l’instant même ou pour de nombreuses années.»

Moments forts de la campagne

Parmi les autres mots populaires, notons : encourageant (4,9 %), compatissant (3,2 %), motivant (2,8 %), passionné (2,5 %) et génial (2,2 %). Les résultats sont variés parce que la population de la province a tant de bonnes choses à dire. Plus de 700 personnes ont transmis leur réponse. Toutefois, de nombreux répondants nous ont dit qu’un seul mot n’était pas suffisant et nous ont raconté leur récit plus en détail. Voici quelques commentaires choisis au hasard :

  • «Elle m’a donné le goût d’apprendre. Elle fut mon enseignante de 1re année et, grâce à elle, j’ai enseigné pendant 32 ans. Elle a été sans équivoque ma meilleure enseignante. J’ai 65 ans aujourd’hui et je garde d’elle de précieux souvenirs. Et parfois je me revois en 1re année avec elle.»
    –       Sylvie Beauchemin
  • «Elle a rehaussé mon cours de préposé aux soins. Grâce à elle, lors de mon arrivée au Canada, j’ai pu suivre mon cours avec sérénité. Maintenant, je travaille dans l’univers des plus grands hôpitaux du Canada. Je lui tire mon chapeau.»
    –       Ritha Montoban
  • «Moi aussi, j’ai eu plusieurs enseignants qui ont marqué ma vie, qui ont cru en moi et qui m’ont encouragée à continuer et à croire en moi. Je les REMERCIE BEAUCOUP pour tout ce qu’ils ont fait pour moi : persévérer et aller de l’avant.»
    –       Nelli Manvelyan Choo Fon
  • «À celle qui m’a dit, alors que je n’avais que 13 ans, que j’étais capable; à celui qui m’a fortement encouragée à faire un BAC spécialisé en EED; à celle qui m’a encouragée à faire ma maîtrise; et à celle qui m’a embauchée comme directrice alors que j’avais très peu d’expérience en administration : MERCI! Grâce à vous et à bien d’autres, j’ai eu une carrière en éducation couronnée d’expériences inoubliables.»
    –       Louise d’Amour

Au sujet de la campagne

Par l’entremise des médias sociaux, entre le 15 et le 28 septembre, l’Ordre a demandé aux Ontariennes et Ontariens de décrire en un mot leur enseignant préféré d’hier ou d’aujourd’hui. Les résultats sont affichés, avant et après la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants (le 5 octobre), sur la page web de l’Ordre et dans les réseaux sociaux suivants : Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest. Vous pouvez voir les concepts visuels utilisés dans le site de l’Ordre à www.oeeo.ca.

Pour lire des articles sur des enseignants influents, consultez la chronique «Enseignants remarquables» dans notre revue, Pour parler profession.

L’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a pour mandat de régir et de réglementer la profession enseignante dans l’intérêt du public. Il établit des normes d’exercice et de déontologie, mène des audiences disciplinaires et agrée des programmes de formation à l’enseignement pour ses quelque 243 000 membres travaillant au sein d’écoles et d’établissements financés par les fonds publics de la province. L’Ordre est l’organisme d’autoréglementation de la profession enseignante comptant le plus de membres au Canada.

SOURCE L’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario


Journée mondiale des enseignants – La FCSQ rappelle l’importance de valoriser le rôle des enseignants

QUÉBEC, le 5 oct. 2016 /CNW Telbec/ – En cette Journée mondiale des enseignants, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) tient à souligner le travail essentiel des quelque 100 000 enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes qui jouent un rôle de premier plan dans la réussite des élèves jeunes et adultes du système public d’éducation. « Chacun a un rôle à jouer dans la réussite des élèves et celui des enseignants est unique et essentiel », a souligné la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard.

Le thème retenu par l’UNESCO cette année, Valorisons les enseignant(e)s, améliorons leur statut professionnel, met l’accent sur l’importance de valoriser la profession enseignante. Rappelons que la FCSQ a identifié la reconnaissance de l’expertise du personnel du réseau scolaire comme étant un des principes devant guider la réflexion en vue de l’élaboration d’une Politique nationale en éducation publique au Québec. C’est pourquoi nous accueillons favorablement que cette préoccupation fasse partie des sujets qui seront abordés lors des consultations du gouvernement sur la réussite éducative cet automne.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

 

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)


Déclaration du premier ministre du Canada à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants

OTTAWA, le 5 oct. 2016 /CNW/ – Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants :

« La Journée mondiale des enseignants est l’occasion de rendre hommage aux enseignants qui ont joué un rôle essentiel dans nos vies.

« Le thème de cette Journée mondiale des enseignants – Valoriser les enseignants, améliorer leur statut – est important. Les enseignants ont l’extraordinaire responsabilité et l’occasion privilégiée de bâtir la société de demain en enseignant aux élèves tous les jours dans leur classe.

« Ce n’est pas une tâche facile d’enrichir la vie des Canadiens de la prochaine génération et de leur enseigner. Il faut beaucoup de générosité, de compassion et de travail acharné. Jour après jour, les enseignants cherchent de nouveaux moyens de captiver l’intérêt de leurs élèves et de leur expliquer des notions difficiles. Ils prennent le temps de comprendre les besoins des élèves, tout en leur donnant les outils pour satisfaire leur propre curiosité.

« Le gouvernement du Canada est déterminé à offrir aux enseignants les outils nécessaires pour aider les élèves à réussir. C’est pourquoi nous entreprenons une vaste gamme d’initiatives à cet effet, visant notamment à : aider les enseignants et les éducateurs de la petite enfance à se faire rembourser certaines dépenses qu’ils font de leur poche grâce à un nouveau crédit d’impôt pour ces fournitures scolaires; investir dans les écoles situées dans des réserves des Premières Nations et dans des projets d’infrastructure pour les universités et collèges canadiens; offrir des possibilités d’apprentissage aux enfants déplacés au Moyen-Orient; et favoriser la collaboration en matière d’éducation avec des pays comme le Mexique, dans le cadre de la Stratégie du Canada en matière d’éducation internationale.

« Je suis très fier d’avoir moi-même enseigné. Peu importe les autres titres que j’assumerai tout au long de ma vie, je serai toujours d’abord et avant tout enseignant. C’est pourquoi j’ai été particulièrement enchanté de présenter cette année les Prix du Premier ministre pour l’excellence dans l’enseignement et pour l’excellence en éducation de la petite enfance.

« En fait, c’est aujourd’hui que commence la période de mise en candidature pour les Prix du Premier ministre. J’invite tous les Canadiens à mettre en valeur nos remarquables éducateurs et la façon dont ils contribuent à l’avenir du Canada en soumettant d’ici le 9 janvier 2017, leurs candidatures aux #PrixduPM.

« Au nom de tous les Canadiens, Sophie et moi remercions les enseignants du Canada et du monde entier. Vous êtes des leaders inspirants qui transforment des vies et contribuent tous les jours à bâtir un monde meilleur. »

Ce document se trouve également à l’adresse suivante : http://pm.gc.ca

 

SOURCE Cabinet du Premier ministre du Canada


Message du président : la valeur du personnel enseignant

OTTAWA, le 5 oct. 2016 /CNW/ – « Une enseignante ou un enseignant choisit sa profession par passion, par vocation, parce qu’elle ou il éprouve le besoin de transmettre le savoir aux jeunes, de les aider, de les appuyer. On enseigne parce qu’on y croit.

Mais de nos jours, il est de plus en plus difficile pour les enseignantes et les enseignants de se concentrer uniquement sur ce qu’ils font le mieux, c’est-à-dire enseigner. La profession comporte de plus en plus de « suppléments » : répondre aux exigences de la direction, du conseil scolaire ou du ministère de l’Éducation; faire des tâches administratives; collecter des données; assimiler de nouvelles politiques ou de nouvelles technologies; participer à des comités et à des rencontres avec les parents; faire de la discipline pendant les heures de surveillance… et j’en passe.

Tout cela peut prendre une place démesurée dans un horaire déjà bien chargé. Cela peut aussi provoquer des malaises d’ordre physique ou mental, et, dans certains cas, mettre un frein à la passion. Je crois qu’il est impératif de protéger cette passion, car la valeur de nos enseignantes et de nos enseignants est inestimable. Ils participent au cheminement et au succès scolaire de nos jeunes franco-ontariens, et de cette manière, ils contribuent à bâtir la société de demain.

C’est pourquoi, en cette Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, j’aimerais réitérer mon engagement et celui de l’AEFO envers le mieux-être et l’épanouissement professionnel du personnel enseignant. Il faut continuer à chercher des solutions et des stratégies pour que le mieux-être du personnel enseignant soit réellement une des priorités des écoles, des conseils scolaires et du Ministère, comme c’est une des priorités de l’AEFO.

Bonne Journée mondiale des enseignantes et des enseignants! »

Rémi Sabourin
Président de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO)

L’AEFO compte environ 10 000 membres et représente les enseignantes et les enseignants des écoles élémentaires et secondaires de langue française de l’Ontario, tant catholiques que publiques, en plus du personnel professionnel et de soutien œuvrant dans différents lieux de travail francophones.

 

SOURCE Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO)


La fierté, ça se partage!

Québec, le 4 octobre 2016. – À l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, qui se tient demain, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) veut rendre un hommage chaleureux aux enseignantes et enseignants du Québec qui font un travail extraordinaire tous les jours et qui accompagnent avec succès les élèves dans le chemin de la réussite, et ce, en dépit de conditions d’exercice qui ne sont pas toujours faciles.

Le thème choisi par l’Internationale de l’Éducation (IE), cette année, arrive à point nommé : Valorisons les enseignantes et les enseignants, améliorons leur statut professionnel. Il trouve écho très positif au Québec chez le personnel enseignant et dans les rangs de la FSE, qui travaille activement à la valorisation de la profession enseignante depuis 2008. L’IE souligne d’ailleurs cette année le 50e anniversaire de signature, en 1966, de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant par les pays membres de l’UNESCO.

« En cette Journée mondiale, prenons le temps de remercier nos enseignantes et enseignants. Nous pouvons être fiers d’eux et de notre réseau. Nous invitons le gouvernement à les écouter, à faire confiance à leur jugement, à reconnaître pleinement leur autonomie et leur expertise afin d’améliorer notre système d’éducation, comme lors de l’élaboration de la politique sur la réussite éducative. D’ailleurs, le premier message que le gouvernement devrait envoyer en faveur de son réseau public d’éducation est celui de la confiance qu’il accorde aux enseignants qui y travaillent tous les jours avec compétence et engagement », a déclaré la présidente de la FSE, Mme Josée Scalabrini.

L’humoriste Pierre Hébert, porte-parole de la campagne Prof, ma fierté!

Démarrée il y a déjà 4 ans, la campagne Prof, ma fierté!, dont c’était le coup d’envoi la semaine dernière, s’amorce cette année sur une note plus comique. En effet, l’humoriste Pierre Hébert a accepté avec enthousiasme de parrainer les activités de la campagne de valorisation de la profession enseignante. Ainsi, avec son dynamisme légendaire et son humour craquant, il ira à la rencontre d’enseignantes et d’enseignants dans les milieux pour leur signifier à quel point ils font un travail important pour la société. Il y aura également des tournages d’une série Web Prof, ma fierté!, pour mieux faire connaître les bons coups de la profession enseignante.

Organisée depuis 1994 par l’UNESCO, la Journée mondiale des enseignants a lieu le 5 octobre et est célébrée chaque année par ses partenaires, dont fait partie l’Internationale de l’Éducation. La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) est un membre actif de l’IE.

Profil

La Fédération des syndicats de l’enseignement regroupe 35 syndicats représentant plus de 65 000 enseignantes et enseignants de commissions scolaires de partout au Québec. Elle compte parmi ses membres du personnel enseignant de tous les secteurs : préscolaire, primaire, secondaire, formation professionnelle et formation générale des adultes. Elle est affiliée à la CSQ.


 

Laisser un commentaire