Rallye numérique pour découvrir les milieux humides

0
122

CHÂTEAUGUAY, QC, le 23 août 2016 /CNW Telbec/ – Dans le but de contrer le déficit nature et de sensibiliser les jeunes à l’importance de la préservation des habitats fauniques, et tout particulièrement des milieux humides, Héritage Saint-Bernard et l’entreprise montréalaise CREO ont développé une application mobile. Conçu tout spécialement pour le refuge faunique Marguerite-D’Youville, ce rallye numérique offre aux randonneurs de résoudre différentes énigmes dans le cadre d’une aventure en pleine nature. L’ensemble du projet n’aurait pu voir le jour sans la précieuse collaboration de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, qui a versé 50 000 $ sur un budget global de 95 000 $.

« Nous estimons que cette application est un excellent moyen de mettre en valeur le refuge faunique Marguerite-D’Youville ainsi que l’ensemble de ses écosystèmes. Il rejoindra les familles et les jeunes de la génération numérique tout en les sensibilisant aux gestes responsables à adopter en nature », explique Luc L’Écuyer, directeur général d’Héritage Saint-Bernard.

Pour prendre part à la chasse au trésor numérique, les détenteurs d’appareils mobiles intelligents n’ont qu’à télécharger l’application gratuite dans l’App Store et sur Google Play. Deux circuits sont offerts : la petite aventure, qui comprend 5 étapes sur 1,6 km (durée approximative de 1 h), et la grande aventure, qui compte 11 étapes sur un parcours de 5,5 km (durée approximative de 3 h). Cette application éducative est destinée aux iPhone, iPad, iPod touch ainsi qu’aux téléphones et tablettes Android. Gratuite et sans publicité, elle peut être utilisée hors ligne au refuge faunique Marguerite-D’Youville.

Durant le parcours, les participants découvriront entre autres choses les habitats fauniques du territoire, différentes espèces fauniques et floristiques ainsi que la voie maritime du Saint-Laurent. Ils seront aussi invités à adopter des écogestes en nature afin de contribuer à la protection de l’environnement : éviter les actions qui contribuent à la propagation d’espèces envahissantes ; éviter le piétinement et l’arrachage de plantes rares ; s’abstenir de nourrir les animaux sauvages pour favoriser leur survie, etc.

 

SOURCE Fondation Hydro-Québec pour l’environnement

Laisser un commentaire