Planifier et implanter efficacement l’apprentissage mobile en 5 points

0
196

Découvrez la « recette » proposée par Shawn Gross, de l’Université de San Diego, qui a été présentée dans le cadre de la Semaine de l’apprentissage mobile (Mobile Learning Week 2016) de l’UNESCO, tenue du 7 au 11 mars 2016 à Paris.

Notre collaboratrice fait un compte rendu d’un atelier qui a marqué la Semaine de l’apprentissage mobile.

L’atelier de Shawn Gross, de l’Université de San Diego : From zero to sixty in twelve months: How to effectively plan and implement mobile learning programs (De zéro à soixante en douze mois : Comment planifier efficacement et mettre en œuvre des programmes d’apprentissage mobile), a présenté l’expérience de deux districts scolaires américains qui ont planifié et mis en œuvre des programmes complets d’usage d’appareils mobiles avec des ressources très limitées et en moins d’un an.

Il conseille en premier lieu d’analyser les technologies accessibles, les budgets disponibles et les compétences du personnel afin de décider du choix des appareils et élaborer le plan du projet. Puis, les établissements devront décider entre une approche AVAN (« apportez votre appareil numérique », ou BYOD en anglais) ou de fournir les appareils aux élèves. Les deux positions comportent des avantages et des inconvénients et le choix dépend essentiellement des particularités du milieu.

Une fois prises ces premières décisions, l’étape suivante est la formation des enseignants dans l’usage des appareils. Les politiques scolaires d’utilisation du matériel seront élaborées en même temps et en collaboration avec les enseignants. Puis certaines recherches seront entreprises conjointement par les gestionnaires du projet et le personnel enseignant pour identifier les contenus numériques d’apprentissage qui répondent aux programmes d’étude locaux ainsi que d’avoir une idée générale des principaux logiciels accessibles gratuitement et comment intégrer ces derniers à l’enseignement. L’année se termine par l’évaluation du projet afin d’être prêt à mettre en place l’ensemble du programme d’apprentissage mobile à la rentrée suivante.

Les cinq pointes de l’étoile du succès dont on doit ternir compte pour l’implémentation d’un système d’apprentissage mobile, selon Shawn Gross, sont :

A – Applications

B – Broadband (haut débit)

C – Curriculum (programme d’étude)

D – Devices (Appareils)

E – Education (le système éducatif de la communauté)

etoileApprentissageMobile

Article précédent38e édition de la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise
Article suivantuLead : Sommet international du leadership en éducation
Ninon Louise LePage est pédagogue et muséologue récemment sortie d’une retraite prématurée pour renaître comme désigner pédagogique. Elle a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université de Sherbrooke en didactique des sciences, en plus de travailler au Réseau canadien d'information sur le patrimoine comme expert-conseil en muséologie. Elle écrit également pour nos amis français chez Ludomag. Elle invite par ailleurs tous les intéressés à la contacter afin qu’elle parle de vous, vos élèves, votre école et vos expériences particulières en éducation au numérique et à l’informatique.