Congrès 2016-2017 de l’AQPF : Le français un laissez-passer

0
552

C’est sous le thème Le français un laissez-passer que se tiendra le prochain congrès de l’AQPF, à Montréal, au Collège De Maisonneuve, les 12 et 13 janvier 2017. L’équipe organisatrice vous invite à participer à ce rendez-vous en proposant un atelier ou un stage de formation.

Vous avez jusqu’au 30 juin pour faire votre proposition.
Sous le signe de la mouvance, le thème du congrès de cette année propose un regard empreint de sollicitude et de bienveillance sur notre langue française. En effet, bien des échanges ont eu lieu ces derniers temps sur les mouvements et les secousses qu’a pu ressentir la langue française, créant des écueils tantôt rigolos (vous avez dit chevalS?) tantôt déchirants. Pour cela, cette édition se veut rassembleuse et pleine d’une ouverture heureuse sur les différents laissez-passer que suggère le français. Les communicants pourront inscrire leur proposition dans l’un des quatre axes suivants : Un laissez-passer pour vivre ensemble; Un laissez-passer pour l’apprentissage; Un laissez-passer pour la création et la littérature et; Un laissez-passer pour les technologies et les réseaux sociaux.

Axe 1 : Un laissez-passer pour vivre ensemble

Véritable synergie de culture, la population québécoise se constitue de locuteurs du français et aussi d’autres langues fiers et ouverts sur le monde. Chacun souhaite s’impliquer au sein d’une société qui encourage la diversité et qui la célèbre. Au Québec, la langue française rallie de nombreux acteurs autour d’un point commun. Vivre en français est un mode vie. Cette langue précieuse est en constante évolution et doit soutenir chez nos jeunes, ceux d’ici et ceux venus d’ailleurs, le développement d’une identité francophone et francophile. Quels sont les enjeux de la classe de français dans cette perspective socialisante? Quels défis attendent les enseignants? Leurs élèves? Comment transmettre à nos apprenants le gout de communiquer en français, de s’intégrer au sein d’une communauté pour la faire sienne? Quels sont les moyens dont disposent les enseignants de français pour sensibiliser, intéresser, voire stimuler ces échanges entre les communautés qui composent la société québécoise?

Axe 2 : Un laissez-passer pour l’apprentissage

La langue française est essentielle pour communiquer et traduire sa pensée de manière efficace dans l’action. Elle aussi déterminante pour s’engager dans la communauté et pour réussir sa vie. Mais encore faut-il permettre aux élèves d’en découvrir toutes les modalités et les facettes grâce à des pratiques pédagogiques riches et motivantes. Quelles sont donc ces pratiques pédagogiques? De nombreuses pratiques sont à notre disposition et les meilleures d’entre elles ont été éprouvées et validées par la recherche afin d’assurer le développement des trois compétences en français et ultimement, l’investissement des élèves dans le plaisir d’apprendre. Quelles pratiques peut-on adopter en classe pour laisser plus d’espace à la voix orale et écrite de l’élève dans ce but précis de guider ses apprentissages? Quelles conditions doit-on instaurer pour que de telles pratiques portent leurs fruits? Quels outils réflexifs et langagiers permettent à l’élève de construire ses connaissances par la parole et par l’écrit?

Axe 3 : Un laissez-passer pour la littérature et la création

Communiquer à travers des médiums variés permet l’expression de la sensibilité humaine. En effet, que ce soit par la musique, le théâtre, la poésie, la littérature ou le cinéma, l’être humain communique grâce à des mots parfois couverts, parfois explicites pour décrire, s’interroger, commenter ou pour expliciter sa réalité. Comment mettre en contact les élèves avec les talents d’ici et d’ailleurs? Comment choisir les œuvres les plus pertinentes? Quelles stratégies développer pour rallier la culture, la compréhension et le regard critique chez les élèves eut égard à leurs caractéristiques sociales et démographiques? Comment susciter un engouement collectif pour la création, l’imaginaire et le rêve qui encouragent à persévérer et à s’épanouir comme être humain? Autant de questions d’intérêt qui méritent notre attention, en tant qu’enseignant, pour développer en français le plein potentiel de créativité de nos élèves.

Axe 4 : Un laissez-passer pour la technologie et les réseaux sociaux

La langue française et la francophilie sont également au cœur de l’effervescence technologique et de l’évolution des connaissances que nous avons de notre monde. Même si la plupart de nos élèves ont accès à la technologie, aux codes et aux plateformes numériques, il n’en demeure pas moins que l’apprentissage passe aussi par ces vecteurs technologiques. Quel est le rôle de l’école et plus précisément des enseignants de français à l’égard de la langue de communication? Les critiques sont nombreuses, mais certains y voient plusieurs avantages. Comment aborder les questions de codes, de pratiques et d’intention de communication? Est-il possible, voire nécessaire, de développer leur esprit critique par rapport au langage du web et à son pouvoir sur les relations sociales et sur la langue ? Comment ces technologies peuvent-elles les aider à apprendre, à se construire et à communiquer en français?

Pour faire votre proposition d’atelier ou de stage rendez-vous sur la page d’accueil de l’AQPF au www.aqpf.qc.ca et cliquez sur le lien Appel à communications qui se situe dans la colonne de gauche de la page ou cliquez sur le lien suivant :
http://www.aqpf.qc.ca/commun.cfm?incl=congres/appelPres&f=&id=18