Diriger les opérations d’une (vraie!) mission spatiale à l’école primaire

0
296

Participer à une mission spatiale internationale à partir de la classe? C’est ce que vivront des élèves des quatre coins des États-Unis et de l’école primaire St. John Paul II, à Bolton, en Ontario. Rien de moins!

Des élèves de niveau primaire de Bolton, en Ontario, participeront à une véritable mission spatiale internationale. Pendant neuf mois, 20 élèves de la 4e à la 6e année de l’école élémentaire St. John Paul II suivront le nanosatellite STMSat-1 depuis un télécentre des opérations des missions qu’ils ont bâti dans leur établissement avec l’aide de l’entreprise ontarienne Canadensys Aerospace.

Le satellite, dont le lancement depuis la Station spatiale internationale est prévu pour le 11 mai, prendra des photos de la Terre toutes les 30 secondes et les transmettra à un réseau de télécentres des opérations des missions se trouvant dans des écoles des quatre coins des États-Unis. Les élèves de l’école St. John Paul II sont les seuls partenaires étrangers de ce projet.

STMSat-1 a été construit par des élèves américains de l’école St. Thomas More Cathedral d’Arlington, en Virginie; c’est le premier CubeSat conçu, assemblé et lancé dans l’espace par des jeunes de niveau primaire. Il devrait être opérationnel dans les deux semaines suivant le lancement et demeurer en orbite pendant au moins neuf mois.

Tout récemment, les élèves ont eu la chance de rencontrer l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne Jeremy Hansen, accompagné de la députée Ruby Sahota, afin de discuter du projet.

On peut obtenir plus d’information sur STMSat-1 ici. (en anglais)

C’est à suivre!

 

SOURCE : communiqué de l’Agence spatiale canadienne