Apprendre les langues à l’ère du numérique : défis et opportunités

0
430

Le New Media Consortium, une association américaine influente qui rassemble des spécialistes des technologies éducatives, vient de publier un rapport attendu portant sur les tendances, les défis et les opportunités en lien avec l’apprentissage des langues à l’ère du numérique.

Les technologies dans le monde de l’éducation ont un impact important sur les façons d’apprendre et d’enseigner. Le domaine des langues n’y fait pas exception et doit aussi, selon un récent rapport, pouvoir en tirer son épingle du jeu.

Intitulé Innovating Language Education, le rapport s’appuie sur les plus récentes tendances éducatives et les développements anticipés afin de formuler des recommandations en matière d’enseignement des langues.

Parmi les constats du rapport, on trouve celui relatif à l’apprentissage informel. À une époque où la communication écrite est de plus en plus importante, plusieurs personnes apprennent les rudiments d’une langue étrangère de façon non nécessairement structurée, par exemple sur les médias sociaux, sur les forums de discussion ou en jouant à des jeux vidéo. L’une des opportunités pour les individus désirant apprendre une autre langue peut ainsi passer par la ludification ou les intérêts personnels.

Les ressources éducatives libres et gratuites occuperaient aussi une place importante dans l’apprentissage des langues. De nombreux sites Web offrent du matériel pédagogique, souvent clé en main, pouvant être utilisé sans nécessiter trop d’adaptation. Cette tendance devrait, selon les auteurs du rapport, demeurer à long terme dans le domaine des langues et se traduire par une abondance de ressources.

Grâce à des plateformes virtuelles et des logiciels, des données peuvent être extraites afin d’étudier les habitudes des apprenants. Il est ainsi possible de savoir, par exemple, quelle vidéo a été regardée ou ignorée, quel texte a été lu ou non. Un peu comme en marketing, cela permet de connaître les comportements des apprenants, d’observer ce qui leur est utile et de modifier les contenus et les méthodes et les stratégies pédagogiques en conséquence. Un enseignant de langue pourrait ainsi remarquer que la liste des verbes transitifs est peu consultée, alors que la vidéo sur la prononciation l’est grandement.

Les auteurs du rapport sont d’avis que la bonification des espaces virtuels est importante pour l’avenir de l’apprentissage des langues. L’une des manières de le faire serait de développer des plateformes éducatives davantage interactives, qui, en se basant sur les réseaux sociaux et les jeux vidéo, permettraient plus d’échanges, de communication et de collaboration.

Sans grande surprise, les appareils intelligents constitueraient des outils prometteurs pour l’apprentissage des langues.

Ce rapport a d’abord été commandé par le Language Flagship Technology Innovation Center, un centre qui vise à étudier les meilleures façons de déployer le programme Language Flagship, une initiative américaine visant à enseigner aux apprenants les langues susceptibles de devenir les plus utilisées dans le domaine commercial au cours des prochaines décennies.

Le rapport complet est disponible ici.