Inauguration de CADRE 21, un espace ultramoderne dédié à la formation continue des enseignants

0
298

Le 21 janvier dernier avait lieu le lancement officiel des activités du Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle (CADRE 21) dans ses locaux ayant pignon sur rue dans le quartier Ahuntsic, à Montréal.

Environ 70 personnes étaient sur place, en plus de deux visiteurs virtuels qui ont pu se promener virtuellement, depuis le Nouveau-Brunswick et la France pour explorer ces nouveaux lieux, grâce aux robots de téléprésence Beam.

 

IMG_0500Les astres s’alignent

Après quelques années de gestation et plusieurs mois de préparation, CADRE 21 s’est finalement révélé à la communauté éducative francophone. Il y a quelques années, un peu plus de 40 000 élèves avaient été sondés pour une seconde fois en dix ans par la Fédération des établissements d’enseignement privés (FÉEP) à propos de différentes sphères de leur vie quotidienne. Le constat concernant l’école était accablant. Entre les deux sondages, l’opinion de la nouvelle génération d’élèves s’était drastiquement détériorée concernant principalement trois points :

  • Ils apprécient beaucoup moins l’école qu’auparavant;
  • Leur confiance sur leur capacité de réussir leurs études s’est amenuisée;
  • Ils mettent de moins en moins d’effort dans leurs études.

Dès lors, un chantier s’est mis en branle, baptisé L’école de demain. Ce chantier consistait en une répartition de plus d’une centaine d’enseignants, de directeurs et de conseillers pédagogiques dans onze comités de travail qui auront travaillé durant quatre années pour ultimement mener, entre autres, à la création de CADRE 21.

Le projet a muté et pris une autre forme lorsque la FÉEP, qui louait des locaux à des professionnels au deuxième étage de ses bureaux, a eu l’occasion de reprendre cet espace pour éventuellement abattre les murs et créer un espace physique qui est finalement devenu le quartier général de CADRE 21.

 

Nancy Brousseau, directrice générale, FÉEP
Nancy Brousseau, directrice générale, FÉEP
Jacques Cool, coordonnateur de CADRE 21, et Normand Brodeur, coordonnateur des services à l’enseignement à la FÉEP
Jacques Cool, coordonnateur de CADRE 21, et Normand Brodeur, coordonnateur des services à l’enseignement à la FÉEP

  

Pour apaiser un malaise

Selon Normand Brodeur, coordonnateur des services à l’enseignement à la FÉEP, il existe un malaise dans la profession enseignante, lequel est principalement dû à son manque de reconnaissance dans la société. Parallèlement, on réalise que les enseignants ont besoin d’accompagnement et de formation continue pour assurer un certain rayonnement des pratiques qui, inévitablement, rejailliront sur l’apprentissage des élèves. D’autres enseignants, eux, ont besoin de se voir octroyer une latitude afin de prendre leur envol et ainsi assumer leur leadership positif pour poursuivre leur œuvre de ce que monsieur Brodeur qualifie de contamination positive effectuée par des agents de changement. C’est ainsi que le système de badges professionnels sera au cœur des activités de CADRE 21. Il reconnaitra les compétences du 21e siècle au fur et à mesure que les enseignants s’engageront dans des activités de formation continue.

 

Un lieu à l’image des enseignants contemporains

Les locaux de CADRE 21 sont modernes et se divisent en quatre parties. La salle de formation est meublée pour permettre le dynamisme des conversations et les mouvements liés à la collaboration. Il s’agit d’un espace complètement modulable pouvant être agencé selon les besoins ponctuels de ses locataires. Bien évidemment, cet espace est à la fine pointe de la technologie avec tout ce qu’il faut pour des présentations multimédias, visioconférences et activités de remue-méninges grâce à un immense mur de feutre aimanté. Un robot de téléprésence, affectueusement baptisé Jarvis, est également sur place pour favoriser les échanges avec des collègues ou experts qui se trouvent loin de CADRE 21.

Une autre pièce ressemble à une grande salle à manger qui jouxte une cuisine bien équipée. La grande table retient l’attention et incite au partage dans une atmosphère décontractée et conviviale. C’est l’endroit parfait pour les échanges, des ateliers spontanés ou des soupers pédagogiques presque parfaits.

Deux plus petits locaux permettent des rencontres plus intimes, avec de plus petites équipes de travail. Ce sont des petites pépinières à idées qui s’y trouvent grâce à une possibilité d’écrire sur les tables, les murs, les fenêtres et même de balancer en cogitant. Oui, il y a une vraie balançoire qui accompagne le mobilier en place pour ceux qui ont besoin de bouger pour créer.

Tous ces locaux sont illuminés grâce à une domotique qui s’adapte bien aux besoins de l’audience pour créer l’atmosphère recherchée. L’ambiance y est feutrée et chaleureuse.

IMG_0503

Un espace virtuel et une veille stratégique

Enfin, sous l’égide de son coordonnateur, monsieur Jacques Cool, CADRE 21 sera un lieu d’animation virtuel des nouvelles approches en éducation. Ce dernier, rappelant que l’enseignant est d’abord un apprenant et qu’il est en mode bêta perpétuel, se chargera de faire une veille des principales tendances éducatives, didactiques pédagogiques et technologiques. Il aura pour mandat de rassembler les éducateurs à pied d’oeuvre aux quatre coins de la francophonie et de leur permettre de partager leurs expériences et expertises en assurant le dynamisme d’une réelle communauté de partage.

Pour de plus amples informations sur CADRE 21, consultez le site Web nouvellement lancé ou présentez-vous sur place pour les portes ouvertes du 1er au 4 février 2016, entre 15h00 et 18h00. Rappelons enfin que cet espace sera accessible à toute la communauté éducative, provenant du réseau de la FÉEP ou non.