La Journée Bell Cause pour la cause 2016 aura lieu le 27 janvier

0
151

Joignez-vous à la conversation mondiale croissante et soutenez la santé mentale au Canada!

MONTRÉAL, le 4 jan. 2016 /CNW Telbec/ – La porte-parole nationale, Clara Hughes, et l’équipe Bell Cause pour la cause invitent chacun à contribuer à mettre un terme à la stigmatisation liée à la maladie mentale tout en augmentant les dons de Bell à la santé mentale au Canada à l’occasion de la Journée Bell Cause pour la cause du 27 janvier.

« Nous redoublons d’efforts lors de la Journée Bell Cause pour la cause, en faisant savoir à tous ceux qui luttent contre la maladie mentale qu’ils ont notre appui et qu’ils peuvent demander de l’aide sans crainte. Dans le même temps, Bell augmente son financement des programmes de santé mentale au Canada grâce à chaque message de soutien que vous envoyez, a déclaré Clara Hughes, six fois médaillée olympique du Canada et porte-parole nationale de Bell Cause pour la cause depuis son lancement en 2010. Je suis ravie de participer à cette formidable campagne visant à créer un pays libre de préjugés à l’égard de la maladie mentale. Alors que nous entamons notre initiative en faveur de la santé mentale pour les cinq prochaines années, je vous invite à vous joindre à moi le 27 janvier afin de porter la conversation encore plus loin que jamais auparavant! »

En 2015, la Journée Bell pour la cause a permis d’établir de nouveaux records de participation à la conversation sur la santé mentale. Plus de 122 millions de messages de soutien ont été envoyés, ce qui a entraîné une hausse de plus de 6 millions $ de la contribution de Bell à la santé mentale au Canada et a fait de l’initiative la tendance numéro un sur Twitter à l’échelle mondiale.

Bell Cause pour la cause : un engagement de dix ans en faveur de la santé mentale
En septembre dernier, Bell a annoncé qu’elle prolongeait de cinq autres années l’initiative Bell Cause pour la cause et qu’elle augmentait d’au moins 100 millions $ son engagement financier total.

« Ces cinq dernières années, Bell Cause pour la cause a permis de réaliser des progrès considérables en augmentant la sensibilisation et en améliorant les attitudes à l’égard de la maladie mentale, tout en soutenant de nouvelles initiatives canadiennes importantes en matière d’accès aux soins, de recherche et de santé mentale au travail, a déclaré George Cope, président et chef de la direction de BCE et de Bell Canada. Ensemble, nous avons vraiment contribué à faire avancer les choses. Mais la maladie mentale continue d’avoir de profondes répercussions sur les personnes et les familles, nos collectivités, nos lieux de travail et notre économie nationale. Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé au mouvement en faveur de la santé mentale au Canada depuis cinq ans et j’invite to! ut le monde à se joindre à la campagne de 2016, durant laquelle nous nous efforcerons de maintenir cette tendance positive. »

Un sondage de la firme Nielsen mené en 2015 pour le compte de Bell Cause pour la cause a révélé que 81 % des Canadiens étaient mieux informés des enjeux liés à la santé mentale qu’en 2010 (87 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans), que 70 % d’entre eux estimaient que les attitudes face à la maladie mentale s’étaient améliorées (79 % des jeunes), et que 57 % considéraient que les préjugés à l’égard de la maladie mentale avaient diminué (65 % des jeunes).

L’équipe Bell Cause pour la cause 2016
L’animateur de TSN Michael Landsberg, l’humoriste Howie Mandel, la fantaisiste Mary Walsh et les personnalités québécoises Stefie Shock et Michel Mpambara se joindront de nouveau à Clara cette année au sein de l’équipe Bell Cause pour la cause. De plus, l’auteure-compositrice-interprète Serena Ryder, la comédienne Marie-Soleil Dion et l’ancien joueur de la Ligue canadienne de football, Étienne Boulay, seront de l’équipe Bell Cause pour la cause pour la toute première fois.

Les ambassadeurs de Bell Cause pour la cause, soit le golfeur professionnel Andrew Jensen, l’humoriste et écrivain Kevin Breel, le vétéran de la Ligue canadienne de football Shea Emry et le musicien Robb Nash feront de nouveau partie de l’équipe. Ils livreront leurs témoignages sur la santé mentale et ils inviteront les Canadiens à se joindre à la conversation. Cette année, nous accueillons aussi deux nouvelles voix au sein de l’équipe Bell Cause pour la cause : l’entraîneur-chef des Maple Leafs de Toronto, Mike Babcock, et l’interprète et compositeur Séan McCann.

Joignez-vous à la conversation et augmentez l’appui financier à la santé mentale
En participant à la conversation lors de la Journée Bell Cause pour la cause, vous soutiendrez non seulement les personnes souffrant d’une maladie mentale, mais contribuerez également à accroître le financement de Bell, sans que vous ayez à assumer de frais supplémentaires. Pour chaque message texte envoyé et pour chaque appel sans fil ou interurbain effectué par les clients de Bell Canada et de Bell Aliant, pour chaque tweet utilisant le mot-clic #BellCause et pour chaque partage Facebook de l’image Bell Cause pour la cause sur Facebook.com/BellCausePourLaCause, Bell versera 5 cents de plus à des programmes en santé mentale au pays.

Avec un total de 122 150 772 interactions lors de la Journée Bell Cause pour la cause 2015, Bell s’est engagée à verser un montant additionnel de 6 107 538,60 $ pour la santé mentale au Canada, ce qui porte à 73 623 413,80 $ le financement total de Bell Cause pour la cause. Le mot-clic Bell Cause pour la cause a été le deuxième mot-clic canadien le plus utilisé au pays sur Twitter en 2015, après celui des élections fédérales, alors que la Journée Bell Cause pour la cause 2015 a été la tendance numéro un sur Twitter dans le monde avec 4 775 708 tweets.

Les dons de Bell n’entraînent aucuns frais supplémentaires pour les participants à la Journée Bell Cause pour la cause, mais les frais habituels pour les appels interurbains et les messages texte s’appliquent, le cas échéant.

S’appuyant sur les quatre piliers d’action que sont la lutte contre la stigmatisation, l’accès aux soins et aux traitements, la recherche et le leadership en matière de santé au travail, Bell Cause pour la cause s’est associée à plus de 600 organismes pour promouvoir la santé mentale au Canada. Environ 450 000 personnes – dont 240 000 enfants et adolescents – ont déjà bénéficié de soutien en santé mentale dans le cadre d’un programme financé par Bell Cause pour la cause, 6 000 employés et bénévoles ont reçu une formation supplémentaire et 1 000 familles de militaires canadiens ont obtenu du soutien en santé mentale.

Plusieurs initiatives ont été menées dans le cadre de Bell Cause pour la cause, dont le Grand Tour de Clara pour Bell Cause pour la cause, le formidable périple de 11 000 kilomètres à vélo de Clara Hughes visant à porter le message de la lutte contre la stigmatisation dans différentes villes de l’ensemble du pays; le lancement de fonds communautaires annuels pour appuyer des initiatives locales en santé mentale partout au Canada, dans les territoires nordiques et pour les familles de militaires; la première chaire universitaire d’études sur la lutte contre la stigmatisation au monde, à l’Université Queen’s; le financement et la mise en œuvre de la première norme volontaire au monde en matière de santé mentale en milieu de travail; la première biobanque au Canada regroupant des données biologiques, sociales et psychologiques, à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal; l’édifice Bell Gateway du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), le premier établissement en santé mentale nommé en l’honneur d’une entreprise; et le premier programme de formation sur la santé mentale au travail certifié par une université. Plus de 8 000 gestionnaires de Bell à l’échelle du Canada ont suivi une formation sur le soutien en santé mentale.

Pour obtenir tous les détails sur les progrès de Bell Cause pour la cause depuis cinq ans, consultez notre rapport d’étape.

Cinq façons simples de lutter contre la stigmatisation liée à la maladie mentale
Cette année, la campagne Bell Cause pour la cause s’inspire des cinq façons simples de lutter contre la stigmatisation élaborées par la Dre Heather Stuart, première titulaire de la Chaire de recherche Bell sur la santé mentale et la lutte contre la stigmatisation de l’Université Queen’s, et introduites dans le cadre de la campagne Bell Cause pour la cause de 2015 :

« En adoptant ces cinq façons simples, les Canadiens peuvent engager des discussions sur la santé mentale et aider les personnes qui vivent avec la maladie mentale, a déclaré Mary Deacon, présidente de Bell Cause pour la cause. À mesure que l’on parle de la maladie mentale, la sensibilisation et la compréhension augmentent et les préjugés diminuent. C’est un moyen pour nous d’aider les personnes aux prises avec la maladie mentale – et qui, pour la plupart, n’osent pas demander l’aide dont elles ont besoin par gêne ou par crainte d’être jugées à cause de leur maladie. »

  • Choisissez les bons mots – Soyez attentif aux mots que vous utilisez pour parler de la maladie mentale.
  • Renseignez-vous – Apprenez-en plus, sachez-en plus et parlez-en plus. Comprenez les signes.
  • Soyez gentil – Des petits gestes de bonté peuvent faire beaucoup pour changer les choses.
  • Écoutez et demandez – Parfois, il vaut mieux privilégier l’écoute.
  • Parlez-en – Amorcez un dialogue, rompez le silence.

Pour en savoir plus sur la campagne Bell Cause pour la cause et télécharger la trousse d’information qui vous aidera à lancer votre propre conversation, visitez Bell.ca/cause.