Le rôle de la bibliothèque scolaire en tant qu’« extension de la classe »

0
881

Dans la foulée du Plan d’action sur la lecture à l’école (PALE), un comité issu de la Table régionale des bibliothécaires des commissions scolaires 03-12 a rédigé un document précisant la mission, les rôles et le contenu respectifs de la bibliothèque scolaire et de la bibliothèque de classe, et produit une vidéo présentant cette vision de complémentarité par des pratiques déjà existantes.

Ce projet a été présenté dans l’édition de juin 2015 du bulletin Langue et culture no 7 destiné aux conseillers pédagogiques en français, langue d’enseignement. Tiré de la rubrique De bouche à oreille… des nouvelles des commissions scolaires (p. 16), voici un extrait de la description du projet intitulé Le rôle de la bibliothèque scolaire et de la bibliothèque de classe : complémentarité dans la mise en place de pratiques probantes.

« Depuis plusieurs années, la Commission scolaire de la Capitale travaille à mettre en place des pratiques probantes dans l’enseignement du français au primaire en encourageant les enseignantes et les enseignants à intégrer la littérature à leur enseignement. Dans la foulée de ces changements, un besoin croissant de livres de littérature jeunesse s’est fait sentir chez les enseignants. Au moment des achats, des discussions surgissaient toutefois : des livres pour la bibliothèque de l’école ou pour les bibliothèques de classe? Le fait qu’il n’y a pas de budget alloué pour la bibliothèque de classe place les écoles devant des choix difficiles et provoque une disparité entre les écoles et entre les classes.

Lors de l’instigation de […] la Table régionale des bibliothécaires des commissions scolaires 03-12 (Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches), madame Claire Baillargeon, représentante des SEJ de la CS de la Capitale, en profite pour partager ses réflexions avec ses collègues et toutes réalisent qu’elles ont les mêmes préoccupations. De ces échanges est né un sous-comité ayant pour mandat de rédiger un document d’accompagnement destiné aux écoles : Pour une complémentarité de la bibliothèque scolaire et de la bibliothèque de classe au primaire. Celui-ci précise la mission, les rôles et le contenu respectifs de la bibliothèque scolaire et de la bibliothèque de classe, puis propose des pistes d’utilisation pour une meilleure complémentarité de ces deux lieux. […]

Ce document sera d’ailleurs présenté au congrès De Mots et de Craie au printemps 2016.

[…] En appui au document régional adapté aux couleurs de la Commission scolaire de la Capitale, le comité a proposé de produire une vidéo présentant cette vision de complémentarité par des pratiques déjà existantes. Ainsi, la vidéo met en vedette des enseignantes qui exploitent véritablement la bibliothèque scolaire comme une « extension de la classe ». Les commentaires d’Annie Pelletier, conseillère pédagogique, et de Claire Baillargeon, bibliothécaire, complètent cette présentation. Cette vidéo, intitulée Pour une complémentarité entre la bibliothèque scolaire et la bibliothèque de classe – Pratiques gagnantes, a été publiée dans YouTube.

Plusieurs stratégies de sensibilisation du personnel ont été mises en place dont une présentation aux directions des écoles primaires. Celles-ci ont été encouragées à visionner la vidéo avec leur personnel pour susciter une discussion sur les pratiques en cours dans leur école. »

 

Modalité pour l’achat des livres

Dans le cadre du Plan d’action sur la lecture à l’école (PALE), les Services éducatifs des jeunes (SEJ) de la Commission scolaire de la Capitale « […] ont établi une entente collaborative privilégiée avec une librairie agréée de la région. Celle-ci leur envoie régulièrement des nouveautés afin d’alimenter une salle d’exposition destinée aux achats de livres des écoles primaires. Les enseignants peuvent prendre rendez-vous avec une technicienne en documentation de l’équipe des services documentaires pour faire une sélection de livres à acheter, soit pour l’école ou pour leur classe. Comme les techniciennes connaissent les attentes des enseignants et les ressources déjà disponibles dans l’école, elles peuvent faire des propositions judicieuses et alimenter les besoins en littérature jeunesse des conseillers pédagogiques de toutes les disciplines. »