Le plan américain en matière de technologies éducatives pour 2016

0
300

En cette fin d’année, c’est l’heure des bilans, mais aussi des résolutions et des projets. Le Gouvernement américain vient de dévoiler son plan en matière de technologies éducatives pour la prochaine année.

Le Département américain de l’éducation, par l’entreprise de son Bureau de la technologie éducative, vient de rendre public son plan annuel relatif au développement, à l’implantation et à la valorisation des technologies éducatives. Intitulé Future Ready Learning: Reimagining the Role of Technology in Education, le document exprime les orientations gouvernementales pour l’année 2016.

On peut y lire que le gouvernement américain souhaite davantage utiliser des modes d’enseignement novateurs et prometteurs. C’est dans cet esprit qu’il désire développer et valoriser la formation à distance et l’apprentissage hybride. L’aménagement physique et matériel des classes constitue à ses yeux une priorité, notamment afin de pouvoir constituer des classes actives.

Ce gouvernement est d’avis que des nouvelles percées technologiques sont en train de révolutionner le monde du savoir et que le milieu de l’éducation doit les intégrer afin d’en tirer profit. La réalité augmentée et les développements en matière de technologie 3d en font partie. Ce rapport confirme une orientation déjà connue des instances éducatives américaines : l’importance de considérer les apports du jeu et de la ludification au monde de l’éducation.

Avec la place grandissante des TIC en éducation, le rôle des enseignants a changé et continuera de se transformer. Les États-Unis souhaitent donc intégrer cette réalité dans la formation des nouveaux enseignants et pouvoir assurer une formation continue dans ce domaine auprès des enseignants plus expérimentés.

Les technologies éducatives viennent bien entendu avec des coûts et les défis relatifs à leur financement sont nombreux. L’utilisation de logiciels libres et ouverts, les partenariats entre les établissements et la collaboration avec des organismes à but non lucratif font partie des avenues que privilégieront les instances américaines.

Le plan aborde aussi la question de l’évaluation des apprentissages avec les TIC, qui, bien que hautement prometteuse, demeure pour l’instant un défi dans plusieurs domaines. Le choix des appareils, l’accès à la haute vitesse et aux réseaux sans fil et la protection des renseignements personnels sont aussi discutés.

Rappelons qu’en novembre dernier, le Gouvernement américain avait publié sa stratégie d’innovation, dans laquelle l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), est une priorité.