Semaine éducation médias 2016 : Le respect dans un monde numérique

0
377

Du 2 au 6 novembre, on soulignait la Semaine éducation médias. Cet évènement annuel a pour objectif de sensibiliser les élèves, les parents et les intervenants du milieu de l’éducation aux enjeux médiatiques, dont ceux relatifs aux médias numériques.

Dans une société où la population est de plus en plus exposée aux médias et aux publicités et où les sources d’informations sont multiples, l’éducation aux médias est primordiale. À cela s’ajoute entre autres la montée de l’utilisation des médias sociaux, particulièrement chez les jeunes, qui soulève des questions relatives à la protection de l’identité numérique et de la vie privée.

Cette année, la Semaine éducation médias s’est déroulée sous le thème Le respect dans un monde numérique et visait à encourager les jeunes à agir de façon responsable, éthique et intègre dans les environnements virtuels. En plus de l’éducation aux médias, l’évènement annuel se veut aussi une occasion de réfléchir à la littératie numérique. Au final, on veut faire des élèves des citoyens numériques engagés, respectueux et dotés d’un sens critique aiguisé.

Pour ce faire, différentes ressources et idées d’activités sont proposées aux enseignants, aux parents et aux intervenants qui œuvrent auprès des enfants et des adolescents. On trouve par exemple des scénarios pédagogiques pour aborder la question de la réputation, du respect et de la vie privée sur les réseaux sociaux. On trouve aussi des propositions d’ateliers et d’activités pour développer le sens critique des élèves face aux médias, dont des projets les appelant à créer eux-mêmes une publicité, à analyser la couverture médiatique d’un sujet donné ou à réfléchir à la question du droit à l’information et à la censure sur Internet. Les ressources développées demeureront disponibles toute l’année.

La Semaine éducation médias est une initiative conjointe de Habilomédias, un organisme dédié à l’éducation des médias et à la promotion de la littératie numérique, et de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants.