Le réseau social Academos lance un appel de mobilisation pour recruter 600 mentors

0
273

Le réseau social Academos dévoile son objectif annuel qui vise à recruter 600 nouveaux mentors d’ici la fin 2016 pour accompagner les milliers de jeunes utilisateurs de sa plateforme en ligne. Cette année,  l’équipe du Grand recrutement Academos lance un appel particulier aux travailleurs des secteurs de la santé, des sciences et des technologies. Les diplômés de la formation professionnelle et technique seront également visés.

Créée à Montréal en 1999, Academos connecte chaque année 24 000 jeunes de 14 à 30 ans à 1700 mentors évoluant dans toutes les sphères professionnelles. Outillés et encadrés, ces bénévoles accompagnent les jeunes vers des objectifs professionnels réalistes et réalisables. Ces échanges entre mentors et mentorés s’effectuent sur une interface gratuite, à la fois simple, conviviale et sécuritaire. Les mentors y partagent leurs réalités, répondent aux questions et transmettent leurs connaissances via ce modèle unique au monde pour contrer le décrochage scolaire et motiver des milliers de jeunes à réaliser leurs rêves.

« Plus de 83 000 messages ont été échangés l’an dernier et Academos connaît un gain de popularité exponentiel depuis le lancement de sa nouvelle version mobile à l’automne 2014. C’est une excellente nouvelle, mais la demande croissante des jeunes nous incite à lancer un appel de mobilisation particulier aux travailleurs des secteurs de la santé, des sciences et des technologies », explique Catherine Légaré, présidente et fondatrice d’Academos, qui évoque également une demande pour les métiers de la formation professionnelle et technique. « Les travailleurs de la santé sont très occupés et souvent aux prises avec des restructurations, mais en amont, la demande et l’intérêt des jeunes demeurent élevés. Ceux qui travaillent en construction ou en usines sont également invités à prendre part à cette conversation avec la relève et une partie de notre avenir », ajoute-t-elle.

Chroniqueur sportif et lecteur de nouvelles à RDS, Yannick Plante agit comme mentor depuis 2013: « Plus jeune, j’aurais voulu bénéficier d’un service comme Academos. Trouver un mentor dans mon domaine aurait été pour moi un réel atout. Quand on constate que 33 % des cégépiens abandonnent leurs études sans avoir de diplôme et que 40 % des diplômés du secondaire qui abandonnent leurs études le font par manque de buts professionnels, je pense que nous avons le devoir de trouver un peu de temps pour nous impliquer concrètement et renverser ces statistiques troublantes », commente-t-il. [autres témoignages ci-dessous]

Accessible sur ordinateurs, mobiles et tablettes, le réseau social Academos permet aux jeunes et aux mentors du Québec de s’inscrire et d’être mis en contact en fonction de leurs intérêts. Les jeunes peuvent échanger avec des mentors exerçant le métier qu’ils veulent faire ou encore avec d’autres étudiants, des établissements scolaires et des entreprises. « Les jeunes ont l’occasion de correspondre avec de vraies personnes, d’obtenir un point de vue authentique et humain sur le monde du travail, en découvrant des expériences concrètes, en trouvant rapidement des réponses et en recevant des conseils qui leur permettront d’éliminer leurs doutes ou leurs inquiétudes. », explique Catherine Légaré.

À propos d’Academos 
Le réseau social  Academos connecte les jeunes de 14 à 30 ans avec la réalité du monde du travail et les amène à concrétiser leur projet de vie professionnelle, afin de rendre notre société plus éduquée, qualifiée et prospère. Organisme à but non lucratif fondé en 1999, Academos est soutenu financièrement par le Secrétariat à la jeunesse du gouvernement du Québec pour favoriser la persévérance scolaire et faciliter le choix de carrière. L’organisme est également soutenu financièrement par plusieurs partenaires corporatifs, dont Alcoa Canada, ArcelorMittal, l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, Pros de l’assurance, belairdirect, Ubisoft et Investissement Québec.