Prendre le contrôle de son image et de sa réputation en ligne

0
304

L’entreprise TELUS lance un programme de sensibilisation à la réputation en ligne à l’intention des élèves du secondaire et du postsecondaire, lequel comprend de bons conseils.

Les médias sociaux sont une excellente façon de rester en contact et d’établir un réseau. Cela dit, il faut apprendre à les utiliser de la bonne façon. Saviez-vous que près de 50 % des adolescents affirment avoir publié quelque chose en ligne qu’ils ont par la suite regretté (selon McAfee Online)? De plus, 93 % des employeurs potentiels consultent les profils des candidats sur les réseaux sociaux avant de prendre une décision d’embauche (selon Jobvite.com).

C’est ce que nous rappelle l’entreprise de télécommunications TELUS à l’occasion du lancement de son nouveau programme de prévention, TELUS AVERTI Plein contrôle. Développé en collaboration avec l’Université de Calgary (Haskayne School of Business), il vise à sensibiliser les étudiants des niveaux secondaire et postsecondaire à l’importance de la protection et de l’amélioration de l’image et de la réputation en ligne.

Dans le cadre de ce programme, il est possible de recevoir un intervenant qui animera une séance interactive d’une heure à votre école (au Canada) au sujet de la protection de l’image personnelle en ligne. Pour cela, il faut en faire la demande en écrivant à l’adresse averti@telus.com.

Pour l’instant, le site Web propose quelques ressources et est certainement appelé à être bonifié. On y trouve tout de même de bons conseils offerts par l’entreprise pour aider les adolescents et les jeunes adultes à protéger leur image et leur réputation en ligne :

1)    Gardez l’œil sur vos autorisations.
Chaque fois que vous téléchargez une application ou que vous vous abonnez à un réseau social, vous permettez peut-être à ses concepteurs de voir et même d’utiliser vos renseignements personnels, comme votre carnet d’adresses, les renseignements de votre compte Facebook ou Twitter, l’endroit où vous vous trouvez et même vos photos.

2)    Gardez l’œil sur vos paramètres de confidentialité.
Vérifiez bien quels sont les renseignements partagés publiquement, et ceux auxquels les applications téléchargées sur votre téléphone intelligent ont accès. Vous communiquez peut-être plus d’information que vous ne le pensez.

3)    Choisissez des mots de passe difficiles à trouver.
Un bon mot de passe peut contrecarrer les plans d’une personne qui veut s’immiscer dans vos comptes de réseaux sociaux ou modifier le mot de passe de vos applications. Votre mot de passe doit contenir au moins six caractères (des chiffres, des lettres et d’autres caractères). Et n’oubliez pas : ne donnez jamais votre mot de passe à quiconque.

4)    Faites attention à ce que vous publiez et dites en ligne.
Est-ce que grand-maman serait d’accord? Si vous ne voulez pas que votre grand-mère le voie, alors ne le partagez pas. Et ne supposez pas que ce que vous faites, dites ou publiez ne peut être copié ou partagé en quelques secondes, même si vous croyez l’avoir effacé.

5)    Protégez vos renseignements personnels.
Afin de minimiser les risques de vol ou d’abus, pensez-y deux fois avant de publier des renseignements comme votre numéro de téléphone, votre date de naissance, votre adresse, ou même des détails sur vos vacances!

6)    Créez une alerte Google à votre nom pour en surveiller l’utilisation en ligne.

7)    Pensez-y deux fois avant d’entrer en contact avec quelqu’un.
En règle générale, il est recommandé d’entrer en contact et de communiquer uniquement avec les gens que vous connaissez dans la vraie vie. En devenant « ami » avec des étrangers en ligne, vous vous exposez à des risques de sécurité et de confidentialité. Selon Facebook, sept pour cent des profils d’utilisateur sont faux. Ils ont peut-être été créés par des concepteurs de logiciels malveillants ou des polluposteurs.

8)    Comprenez l’importance d’établir et de respecter les limites personnelles lorsque vous utilisez la technologie.
Exigez le respect dans vos relations en ligne, tout comme vous le feriez en personne – même dans une relation amoureuse. Avant de prendre part à des conversations sexuellement explicites et de créer ou de partager des photos ou des vidéos de nature sexuelle avec d’autres personnes en ligne, réfléchissez aux conséquences de ces actes.

 

(source : communiqué)