Les tendances technopédagogiques à surveiller, de la maternelle au secondaire

0
311

L’édition 2015 du Horizon Report, publié en juin par le New Media Consortium et le Consortium for School Networking aux États-Unis, identifie les tendances importantes des 5 prochaines années en technologie éducative.

Le New Media Consortium, une association regroupant des spécialistes des technologies éducatives, et le Consortium for School Networking ont profité du congrès de l’International Society for Technology in Education de juin dernier pour publier leur rapport annuel attendu. Ce rapport tente d’identifier les tendances pédagogiques et les technologiques éducatives susceptibles de se répandre dans les classes de la maternelle, du primaire et du secondaire d’ici les cinq prochaines années. Il tente aussi d’identifier les facteurs accélérant l’adoption des technologies éducatives dans les classes et cible les principaux obstacles et défis à leur intégration.

Selon le Horizon Report: 2015 K-12 Edition, les approches invitant les élèves à amener leurs propres appareils (« Bring Your Own Devices »), les appareils et les logiciels de création, les imprimantes 3D et les badges numériques figurent parmi les tendances à surveiller d’ici les cinq prochaines années. La technologie portable (« wearable technology »), comme les fameuses montres intelligentes, est aussi identifiée dans cette catégorie.

Les auteurs du rapport sont d’avis que le développement d’approches pédagogiques misant sur la créativité est un facteur qui permet d’accélérer et de bonifier l’utilisation des technologies éducatives dans les salles de classe, et ce, de la maternelle jusqu’au secondaire. Développer l’esprit créatif des élèves dans une perspective d’apprentissage et augmenter l’utilisation des approches collaboratives seraient des façons concrètes de le faire. L’apprentissage hybride, qui combine par exemple l’apprentissage en classe et l’apprentissage à distance, constituerait aussi une manière de stimuler leur créativité tout en intégrant les TICE. Le rapport souligne enfin l’importance de l’enseignement des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) dans le développement et l’intégration de ces technologies.

Quant aux défis posés par l’intégration des TICE de la maternelle au secondaire, le rapport mentionne notamment que les enseignants manquent parfois de formation et de support sur ce plan. Il soulève également que bien que plusieurs logiciels et appareils soient disponibles, il est parfois ardu et demandant de développer de réels scénarios pédagogiques et de véritables situations d’apprentissage. C’est en ce sens que les auteurs du rapport pensent qu’il faut tenter de miser sur des approches personnalisées et, du même coup, repenser le rôle de l’enseignant.

Un résumé du rapport est disponible ici (en anglais).