Soirées causeries sur Twitter : #EduPrim et #EduSec concluent leur première saison

0
155

Que font les profs du primaire branchés le mercredi de 21h à 22h? Et ceux du secondaire, le jeudi à la même heure? Ils causent sur Twitter!

Les causeries technopédagogiques sur Twitter existent depuis quelque temps, particulièrement en anglais. On peut penser à #edchat, #cdnedchat et autres balises qui servent à suivre le fil de ces rendez-vous participatifs virtuels. Chez nous, de 2010 à 2013, les #ClavEd ont servi les mêmes objectifs, soit d’inviter les éducateurs à discuter de thèmes qui préoccupent le monde de l’éducation.

Utiliser Twitter permet de recueillir une grande variété de points de vue puisque la discussion rassemble des gens de différentes régions, du public comme du privé, mettant en commun les réflexions et la richesse des expertises acquises dans différentes réalités.

Les balises (mot-clics) utilisées sont :

  • #EduPrim pour la causerie du primaire, le mercredi à 21h;
  • #EduSec pour la causerie du secondaire, le jeudi à 21h;
  • #EduOrtho pour les orthopédagogues, remplace parfois la causerie primaire le mercredi;
  • #EduProf pour les causeries qui s’adressent à tous les ordres d’enseignement et qui remplacent à l’occasion celle du secondaire le jeudi.

Mais de quoi parle-t-on au juste?

Les sujets, qui ne sont pas seulement en lien avec la technologie, sont suggérés par la communauté elle-même. Une ou des personnes peuvent se porter volontaire pour animer les discussions. Voici quelques exemples de sujets abordés cette année :

  • Les devoirs et leçons
  • Écrire au primaire
  • Être un agent multiplicateur
  • La motivation des élèves
  • Comment bien évaluer en 2015?
  • L’organisation de la classe
  • Stimuler la créativité chez les élèves
  • etc.

Selon les sites Web, la causerie de mercredi 27 mai sera la dernière de l’année pour ce qui est d’#EduPrim, et celle du 28 mai sera la dernière d’#EduSec. Cependant, il sera intéressant de voir ces mot-clics continuer à vivre tout au long de l’été pour continuer d’alimenter les réflexions.

Espérons aussi que ces belles initiatives reviennent en force à la rentrée!