Application Periscope : de nouvelles idées pour la pédagogie

0
406

Les innovations technologiques s’enchainent à un rythme effarant et, dans bien des cas, elles trouvent un certain écho dans le monde de l’éducation. L’application Periscope, récemment acquise par Twitter, ne fait pas exception à la règle. D’ailleurs, le slogan de la compagnie est sans équivoque : explorer le monde à travers les yeux de quelqu’un d’autre. Le potentiel pédagogique est là; il ne reste qu’à l’actualiser…

D’ailleurs, des pédagogues ou journalistes ont rapidement adopté l’application. En effet, Alexandre Gagné et Benoit Petit, tous deux conseillers pédagogiques, ainsi que Benoit Descary et Martin Lessard, spécialistes des communications, ont exploré l’outil et en ont identifié les potentialités pédagogiques. Un certain débroussaillage a donc été fait pour les enseignants et ce que ces explorateurs nous démontrent, c’est qu’il y a largement lieu d’outrepasser l’évidente application journalistique pour un cours optionnel de communication ou les récits de voyages ou d’excursions scolaires.

Favoriser la rétroaction à travers une communauté d’apprentissage

Dans un premier temps, il est possible de définir Periscope comme étant un heureux mélange de Twitter, Snapchat et YouTube. C’est une application (iOS seulement, donc pour le iPad, iPod Touch et iPhone) de vidéodiffusion en direct offrant des perspectives de microblogage. Autrement dit, tous ses utilisateurs deviennent temporairement des reporters amateurs. Les élèves peuvent donc utiliser l’application pour témoigner en direct d’une réalité ou d’une situation et ainsi en démontrer tous les tenants et aboutissants. Cette diffusion en direct peut être captée par l’enseignant et les compagnons de classe. L’enseignant exerce son contrôle pédagogique à distance en donnant une rétroaction immédiate. Les compagnons de classe peuvent également le faire en clavardant en parallèle de la présentation ou en envoyant spontanément des « cœurs » en guise d’appréciation (à la façon des « J’aime » sur Facebook ou des étoiles sur Twitter, par exemple).

Periscope s’invite donc dans la démarche d’apprentissage en devenant un facilitateur de rétroaction. L’application utilise les TIC pour permettre cet exercice incontournable dans la démarche pédagogique. De plus, elle consolide les liens entretenus au sein de la communauté d’apprenant à laquelle participent activement l’enseignant et les élèves. Et lorsque cette communauté est effervescente, Periscope peut d’ailleurs permettre une certaine récupération spontanée de la part de l’enseignant alors que les élèves sont à la maison. Une alerte sur leur appareil électronique les invite à joindre la communauté. Dans le même élan, l’application permet à l’élève d’assumer un certain leadership pédagogique en offrant, lui aussi, des récupérations spontanées via l’animation de discussions orientées vers des thématiques vues en classe. Il peut ainsi y avoir une aide pour les devoirs, un tutorat ou une discussion animée par les apprenants eux-mêmes. Enfin, bien évidemment, les parents peuvent également s’abonner au Periscope des enseignants de leur enfant ou à celui des principaux leaders de la communauté d’apprenants.

Mise en valeur de la conconstruction des savoirs

Les discussions internes à la communauté d’apprentissage peuvent se déplacer au début de l’acte d’apprendre alors que les élèves utilisent Periscope pour construire et édifier collectivement les savoirs visés par le Programme de formation. Cette variation du socioconstructivisme prend une tournure virtuelle et s’inscrit dans le prolongement des activités scolaires. L’apprentissage devient un phénomène continu qui éclate complètement les murs de la classe pour ainsi s’ancrer dans le quotidien de l’élève.

La spontanéité au service de la pédagogie

Périscope est principalement un complément aux approches pédagogiques imbibées de la modernité du siècle actuel. Elle offre des options supplémentaires pour générer un des éléments incontournables de l’apprentissage : la rétroaction. De plus, elle met en lumière la démarche active de l’élève dans sa propre démarche d’apprentissage en offrant des possibilités de collaboration, d’entraide et de partage dans un double objectif : favoriser la réussite des élèves et approfondir leurs perspectives d’apprentissage.