Les élèves de 10 écoles secondaires montréalaises pressent Québec d’interdire le marketing trompeur de l’industrie du tabac

0
160

MONTREAL, le 29 avril 2015 /CNW Telbec/ – Dans le cadre du Forum des jeunes sur le tabagisme, près de 40 élèves de 10 écoles secondaires de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) ont réalisé ce matin une activité originale afin de dénoncer le marketing trompeur des compagnies de tabac. Ces élèves ont demandé à Mme Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique de mieux les protéger de cette industrie. Les jeunes poursuivront leur offensive en réalisant des projets percutants dans leur école. Leur message sera repris ce printemps lors d’une série d’activités du mouvement La gang allumée dans des écoles et organismes jeunesse de l’ensemble du Québec.

Dans la foulée de la révision de la Loi sur le tabac, inchangée depuis dix ans, ces jeunes ont procédé à la « mise à nu » symbolique des cigarettiers. « Nous souhaitions mettre en lumière les tactiques de cette industrie qui nous cible particulièrement en utilisant des saveurs attrayantes et des emballages en forme de rouge à lèvre ou de gadgets électroniques », a exposé Catherine Paukszta, 16 ans, élève au Vincent Massey Collegiate. « En moyenne, 34 élèves commencent à fumer chaque jour au Québec, soit plus de 12 400 jeunes par année. La majorité d’entre eux deviennent dépendants et le demeurent une bonne partie de leur vie.  Il faut que ça cesse ! », a conclu l’adolescente.

Lancement de la campagne Va plus loin

Le Forum des jeunes sur le tabagisme est organisé par la CSEM, en collaboration avec le mouvement La gang allumée et la Direction de santé publique du  Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Est-de-l’Île-de-Montréal. À cette occasion, Victoria Tremblay, 14 ans, leader officielle de La gang allumée pour la région de Montréal, a procédé au lancement officiel de la grande campagne Va plus loin, qui se terminera lors de la Journée mondiale sans tabac du 31 mai prochain. « Il faut que le gouvernement adopte une loi qui prendra en compte les trois enjeux suivants : les effets de la fumée secondaire, le marketing trompeur de l’industrie du tabac et la présence abusive du tabac à l’écran. Ces éléments entravent sérieusement l’avènement d’une Gé! nération sans tabac que les gangs allumées travaillent à implanter à la grandeur du Québec », a signalé cette élève engagée de l’école Cavalier de LaSalle, à Ville Lasalle.  Grâce à la campagne Va plus loin, les gangs allumées des écoles secondaires et des maisons des jeunes de l’ensemble du Québec s’attaqueront à l’un ou l’autre de ces trois enjeux pour sensibiliser la population et demander au gouvernement de faire sa part dans le cadre de la révision de la Loi sur le tabac.

Un partenariat essentiel

Le Forum des jeunes sur le tabagisme n’aurait pu avoir lieu sans une alliance dynamique entre le mouvement La gang allumée, la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Est-de-l’Île-de-Montréal et la Commission scolaire English-Montréal.  Créé par le Conseil québécois sur le tabac et la santé, le mouvement La gang allumée regroupe des milliers de jeunes de 11 à 17 ans, non-fumeurs et fumeurs, qui agissent ensemble pour promouvoir une Génération sans tabac. Répartis dans l’ensemble du Québec, ces adolescents mènent des actions qui visent à influencer les jeunes, les adultes, les décideurs de leur milieu et les représentants politiques.

 

SOURCE Conseil québécois sur le tabac et la santé