Le modèle SAMR pour les administrateurs

1
355

On associe souvent le modèle théorique SAMR à l’enseignant et à l’intégration technologique qu’il fait dans sa classe. Un directeur d’école pourrait-il l’utiliser aussi pour redéfinir son utilisation de la technologie et ainsi être un leader pour son équipe? Voici l’exemple d’un directeur qui a pris le taureau par les cornes!

Le modèle SAMR, élaboré par le Dr Ruben Puentedura, a été introduit dans la francophonie depuis quelques années déjà. L’an dernier, Infobourg.com publiait un résumé de ce modèle d’intégration des technologies en classe. Si vous ne le connaissez pas, ça vaut la peine d’y jeter un coup d’œil.

On associe souvent ce modèle à l’enseignant et à l’intégration technologique qu’il fait dans sa classe. Serait-il possible de l’utiliser pour les administrateurs? Est-ce qu’un directeur d’école pourrait utiliser ce modèle théorique pour redéfinir son utilisation de la technologie et ainsi être un leader pour son équipe? Voici l’exemple d’un directeur qui a pris le taureau par les cornes et est devenu un pilier à ce sujet dans son établissement et sa communauté. Eric Sheninger a par ailleurs écrit un livre incontournable sur le sujet, Digital Leadership.

Il y a peu de temps, j’ai découvert Josh Work, enseignant d’histoire du Maryland ayant publié, sur Edutopia, une série d’articles sur le sujet. Je vais ici m’inspirer du premier article de sa série Technology SAMR Model for Administrators.

Tous les administrateurs doivent, à un moment ou l’autre, faire une présentation devant le personnel de l’école ou les parents. Voici une façon possible de redéfinir cette tâche selon le modèle SAMR.

Substitution

Les présentations se font souvent avec le logiciel Power Point. Anciennement, on utilisait le tableau, et même un rétroprojecteur, pour présenter des statistiques ou le plan de match de l’année. Il n’était pas rare non plus que l’administrateur distribue simplement un document papier et demande tout simplement à l’auditoire d’y suivre la présentation. Le Power Point remplace donc le tableau ou le document papier.

Augmentation

Pour « augmenter » la tâche, il serait possible d’ajouter certaines choses à la présentation de base. Par exemple, un outil comme Google Slides permet facilement l’intégration de vidéos de YouTube. De plus, la présentation est en ligne, ce qui permet de partager facilement le lien avec l’auditoire.

Modification

Comment « modifier » un acte aussi simple qu’une présentation magistrale? Il existe un outil qui s’appelle Nearpod. Cet outil permet d’envoyer la présentation sur les appareils des gens dans l’auditoire et de les faire interagir. Ceci constitue une bonne façon de garder l’attention du public.

Redéfinition

Une réunion est efficace quand elle permet de prendre des décisions qui font avancer les choses. Pourquoi ne pas « redéfinir » l’une de ces réunions d’information? Par exemple, la présentation pourrait être enregistrée en vidéo, puis envoyée aux participants avec un lien vers un sondage obligatoire et un autre vers un document de travail ouvert en mode collaboratif. Les possibilités sont énormes.

En conclusion, la redéfinition de nos tâches avec la technologie est un travail à long terme. Vouloir tout redéfinir en une année est une tâche épuisante. Il est donc important d’y aller à petits pas et tout sera plus agréable.

Quelles sont vos recommandations à ce sujet?

 

1 COMMENTAIRE

  1. La pertinence vient du fait qu’on tienne compte des administrateurs dans l’intégration des TIC dans les systèmes éducatifs. En effet, au tout début, on avait pris pour cible les élèves, ensuite les enseignants et maintenant le personnel administratif. Au moins pour une fois on prend le problème d’intégration des TIC dans le système éducatif en s’intéressant à tous les acteurs du système éducatif.

Comments are closed.