Clip ton 514 : 450 jeunes engagés dans un projet ciné!

0
44

Quatre cent cinquante jeunes cinéastes du secondaire ont participé au projet Clip ton 514 cette année. Le projet a enregistré un résultat record pour sa cinquième édition.

Vingt équipes d’écoles secondaires montréalaises ont goûté à l’univers du cinéma durant toute une année scolaire afin de produire différents courts-métrages sur le thème « Poursuivre le dialogue interculturel ». Le Forum Jeunesse de l’île de Montréal et la CRÉ de Montréal, en appuyant le projet, souhaitent ainsi encourager un meilleur dialogue entre les jeunes immigrants et les jeunes de la société d’accueil.

Un projet pour la persévérance scolaire

L’équipe de Clip ton 514 a observé des retombées importantes du programme sur l’apprentissage du français, et notamment sur la persévérance scolaire. Les élèves de classes d’accueil et d’adaptation scolaire, aussi bien que les jeunes à risques, ont participé avec engagement et passion à la création de courts-métrages engagés. Clip ton 514 donne ainsi, tous les ans, la parole aux jeunes Montréalais.

Les huit mois de travail qu’implique le projet permettent aux élèves de s’intéresser et de s’accrocher davantage à l’école. D’ailleurs, en plus d’être soutenus par l’équipe du programme, les jeunes sont accompagnés d’étudiants universitaires en cinéma, qui les forcent à pousser leur créativité et à mettre en forme leurs idées tout en respectant les contraintes techniques du programme. L’engagement des jeunes dans cette cinquième édition a totalisé plus de 6 500 heures de travail.

Dialogues engagés, dénonciation du rejet, diversité culturelle et scénarios catastrophes se sont bousculés dans cette course aux courts-métrages raffinés. De quoi donner la piqure du cinéma et de l’engagement aux participants, ainsi qu’au public auquel les centaines de jeunes, par leurs écrits et leurs images, se sont adressés.

Les participants au projet ont été récompensés le 7 mai dernier lors d’un gala à saveur hollywoodienne. Les courts-métrages présentés offraient des regards multiples et jeunes sur les réalités du mariage des cultures dans la métropole.

Douze équipes sont reparties avec différents prix, honorant entre autres le scénario, la réalisation, le montage ainsi que l’implication et l’amélioration des jeunes.

Pour visionner les courts-métrages des équipes participantes, c’est ici.