Equinox Blueprint présente une vision pour l’éducation au 21e siècle

0
55

L’Equinox Blueprint insiste sur l’importance de se concentrer sur l’école secondaire alors que Les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies atteignent leur date d’échéance.

Photo : « Des innovateurs en éducation travaillant à l’élaboration du plan Equinox Blueprint: Learning 2030. (Groupe CNW/Waterloo Global Science Initiative (WGSI)) ». 

OXFORD, Royaume-Uni, le 16 avril 2014 /CNW/ – Partout dans le monde, il est de plus en plus reconnu que 2014 est une année critique pour les changements en matière d’éducation. En réponse à ce besoin de changement, le plan Equinox Blueprint: Learning 2030 (en anglais) – une vision pour réimaginer l’école secondaire conçue par des innovateurs en éducation provenant de six continents – a été publié aujourd’hui à l’occasion du World Literacy Summit (site en anglais). Le sommet conjugue les plus récentes recherches, connaissances et expériences en ce qui a trait aux approches mondiales relatives à l’éducation, avec une orientation spécifique sur la transformation de l’école secondaire en fonction des besoins du 21e siècle.

« Nous avons besoin du type de changements qui peuvent fonctionner en tout lieu et pour toute personne, peu importe leurs ressources », a affirmé Michael Brooks, Ph.D., conservateur de l’événement Equinox Summit: Learning 2030 (site Web en anglais), à l’occasion duquel le plan Equinox Blueprint a été élaboré. « Peu importe qui a découvert cette voie en premier, le point sur lequel il faut se concentrer est qu’en 2014, nous pouvons enfin nous lancer sur ce chemin ensemble. Nous pouvons avoir une incidence sur le mieux-être d’une génération avec des changements qui sont bien définis, abordables et concrétisables. Toutefois, nous devons commencer ce travail dès maintenant. »

Susan Opok, directrice générale des activités ougandaises du programme Promoting Equality in African Schools (PEAS) lauréat d’un prix WISE et collaboratrice dans le cadre du projet Blueprint, a déclaré : « En Ouganda, plus de 90 % des enfants sont maintenant inscrits à l’école primaire. Pour les pays qui ont élargi leurs programmes d’éducation pour atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement des Nations Unies qui consiste à assurer l’éducation primaire pour tous, nous devons désormais nous concentrer sur l’école secondaire, ou nous perdrons les gains que nous avons enregistrés et nous nuirons à nos efforts visant à éliminer la pauvreté. »

Le cœur du plan directeur Blueprint est une vision centrée sur les élèves, encodée dans une charte des droits des apprenants. Cela n’est guère surprenant, étant donné que 50 % des contributeurs au projet Blueprint sont âgés de 18 à 30 ans. Ils comprennent notamment Nikhil Goyal, activiste américain pour l’éducation, Chris Olah et Noor Siddiqui, titulaires d’une bourse Thiel, et Sam Levin, fondateur du Independent Project.

« Il y a quatre ans, quand j’étais un élève du secondaire, j’ai conçu une école alternative – le Independent Project. Elle est administrée par les élèves, et exploitée comme une école-dans-une-école », a précisé Sam Levin. « J’ai vu des jeunes prêts à décrocher qui ont non seulement terminé l’école secondaire, mais qui sont aussi devenus passionnés par leur éducation. J’ai constaté personnellement le type d’engagement qui est possible dans l’environnement d’apprentissage proposé dans le projet Learning 2030 Blueprint. »

Le projet Blueprint est axé sur sept objectifs appuyés par des études de cas et par la recherche :

  • Développer des personnes qui apprendront toute leur vie, et qui ont une perception claire de leur individualité
  • Projets collaboratifs interdisciplinaires qui relient les élèves à leurs intérêts et à leur communauté
  • Des groupes d’élèves fluides formés en fonction des besoins académiques et sociaux du moment
  • Des enseignants qui co-créent et organisent l’apprentissage de leurs collègues et de leurs élèves
  • Une évaluation courante et itérative de l’apprentissage
  • Des apprenants, des enseignants, des aidants et des représentants du gouvernement qui participent tous au processus décisionnel
  • Des élèves qui prennent des risques et des enseignants qui sont habilités à expérimenter avec leur éducation

Afin de faire avancer ces priorités, les élèves du programme de maîtrise Digital Experience Innovation de l’Université de Waterloo ont conçu un site Web interactif, learning2030.org. Sur cette plateforme, des communautés d’apprentissage partout dans le monde peuvent partager leurs anecdotes et leurs plans de changement, discuter d’enjeux communs, et se soutenir mutuellement dans le processus courant de la transformation de leur éducation secondaire.

Le document Blueprint peut être téléchargé à l’adresse suivante wgsi.org.

Waterloo Global Science Initiative

Fondé en 2009, Waterloo Global Science Initiative (WGSI) est un partenariat à but non lucratif entre le l’Institut Périmètre de physique théorique et l’Université de Waterloo, une association qui, par le passé, a donné lieu à la création du programme exceptionnel Perimeter Scholars International et à l’institut novateur Institute for Quantum Computing de l’Université de Waterloo. WGSI a pour mandat de promouvoir le dialogue sur des enjeux mondiaux complexes et de catalyser la réflexion à long terme nécessaire à la progression des idées, des possibilités et des stratégies pour un avenir sûr et durable, et ce, par l’intermédiaire d’initiatives comme celles liées à la série des sommets Equinox (Equinox Summit Series), aux plans directeurs Equinox (Equinox Blueprints), à la bourse de recherche Equinox Fellowship pour les jeunes leaders, et à un éventail d’activités d’impact programmées en fonction des sujets des sommets et de leurs résultats. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site wgsi.org.

SOURCE Waterloo Global Science Initiative (WGSI)