Les modes de communication se transforment au Québec

0
322

Médias sociaux, outils Internet et textos prennent le dessus sur les moyens de communication « traditionnels ». On s’en doutait, mais voilà que le CEFRIO met des chiffres sur la tendance. Portrait d’une réalité que l’école ne peut ignorer.

« L’enquête NETendances du CEFRIO dresse un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et des TIC sur l’ensemble du territoire québécois », explique l’organisme qui dévoile cette semaine les résultats du volet « modes de communication » de son projet 2013.

Dans le communiqué de presse, on confirme que « Bien qu’en 2013, le téléphone fixe reste pour 88 % des adultes l’un des principaux outils utilisés pour communiquer avec les proches, il stagne par rapport à 2012. L’utilisation des outils Internet et mobiles a quant à elle progressée respectivement de 11 et 10 points de pourcentage. Surtout, le téléphone fixe est délaissé par les plus jeunes qui lui préfèrent le téléphone mobile, les médias sociaux et les textos. »

Aussi, les données montrent que plus on est jeune, plus on utilise les outils mobiles et numériques, et moins on utilise le téléphone fixe.

Les réseaux sociaux ont la cote…
Les deux tiers des adultes privilégient Internet parmi leurs principaux outils de communication. En effet, si le courriel reste le moyen de communication privilégié sur Internet (52 %), la messagerie intégrée aux réseaux sociaux (35 %) grimpe par rapport aux années précédentes. On utilise aussi la téléphonie avec vidéo sur Internet (comme Skype) (20 %), le clavardage (17 %) et la téléphonie sans vidéo sur Internet (12 %).

… Les textos aussi!
La téléphonie mobile est l’un des moyens de communication principaux de 61 % des adultes. Plus précisément, 58 % des répondants à l’enquête citent les appels sur cellulaire et 36 % les textos. On comprend que les campagnes de sensibilisation à l’interdiction de texter au volant soient si présentes puisque les textos sont en progression de 12 points par rapport à l’année dernière comme moyen de communication régulier.

À chaque génération sa façon de communiquer
Voici un tableau tiré du communiqué de presse du CEFRIO, qui illustre bien les tendances qui changent selon les générations.

18-24 ans : mobilité, textos et réseaux sociaux
Les adultes de 18 à 24 ans délaissent le téléphone fixe au profit du mobile, et sont de loin les plus grands utilisateurs de messages textes. Ils utilisent aussi deux fois plus les médias sociaux que le courriel pour communiquer.

25-44 ans : outils traditionnels et nouveaux
Les adultes de 25 à 44 ans continuent d’utiliser principalement le téléphone fixe pour communiquer, mais sont aussi les plus grands utilisateurs de courriel et de téléphonie avec vidéo.

45-64 ans : utilisation moyenne des nouveaux outils Internet
Les adultes de 45 à 64 ans communiquent un peu moins que ceux de 25 à 44 ans par courriel et cellulaire. L’écart entre ces deux groupes d’âge se creuse pour l’utilisation du clavardage et de la téléphonie avec vidéo.

65-74 ans : une conversion très partielle aux outils Internet pour communiquer
Les adultes de 65 à 74 ans utilisent moins les différents outils mobiles et Internet que les générations précédentes, à l’exception du vidéoclavardage, auquel ils ont davantage recours pour communiquer que les 45-64 ans.

75 ans et plus : téléphone fixe avant tout
Les adultes de 75 ans et plus utilisent peu d’outils de communication différents, et presque aucun outil Internet : à l’exception du courriel par le biais duquel ils sont 27 % à communiquer, tous les autres outils Internet sont utilisés par 3 % ou moins des adultes de cette tranche d’âge. À l’inverse, la quasi-totalité d’entre eux communiquent par téléphone fixe.

Correspondez-vous à votre génération? Bien que les jeunes de moins de 18 ans n’aient pas été sondés dans le cadre de cette enquête, ces différences importantes expliquent en partie pourquoi il est si difficile de comprendre leurs goûts pour les communications « branchées », et pourquoi l’école en est souvent si éloignée…