Vers une pédagogie entrepreneuriale communautaire et consciente à la CSMB

1
339

Hier, le 6 mai, 12 écoles de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) à Montréal devenaient des Écoles communautaires entrepreneuriales conscientes (ÉCEC), modèle développé au Nouveau-Brunswick et au Québec à l’école Cœur-Vaillant, reconnu par le MELS et promu par l’UNESCO.

« En bref, explique Jean-Sébastien Reid, ancien directeur de l’école Cœur-Vaillant aujourd’hui coordonnateur du Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQÉEE), ces 12 écoles verront leur parcours pédagogique teinté d’entrepreneuriat. Pas sous sa forme classique, mais bien sous l’approche de la pédagogie entrepreneuriale communautaire et consciente. » Tel que décrit dans le communiqué émis à cet effet, l’adhésion au modèle de l’ÉCEC se traduira par le déploiement de nombreux projets, dont la création de microentreprises et de coopératives, la mise sur pied de comités d’élèves responsables d’une activité spécifique, etc. « L’élève parcourra trois grandes étapes à travers ces projets, explique Rino Levesque, fondateur de cette approche au Nouveau-Brunswick. Il jouera systématiquement le rôle d’initiateur, de réalisateur et de gestionnaire pour arriver à ses fins, tout en réalisant l’impact de ses actions entrepreneuriales sur l’ensemble de sa communauté. »

« C’est majeur, poursuit Jean-Sébastien Reid. Aucune commission scolaire n’a intégré cette approche à aussi grande échelle, ils sont les premiers. » Ainsi, dix écoles primaires et secondaires et deux centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes prennent le virage.

L’objectif des ÉCEC : accompagner les élèves dans un apprentissage innovant, en favorisant chez eux le développement de qualités telles la confiance, le sens des responsabilités et de l’éthique, l’esprit d’équipe et l’ingéniosité.

Les 12 établissements associés à l’ÉCEC sont :

Primaire : Joseph-Henrico (Baie d’Urfé), Murielle-Dumont (Pierrefonds), Martin-Bélanger (Lachine), Notre-Dame-des-Rapides (LaSalle), Lajoie (Outremont) et Morand-Nantel-Beau-Séjour (Saint-Laurent);

Secondaire : Félix-Leclerc (Pointe-Claire), Cavelier-De LaSalle (LaSalle), Saint-Laurent (Saint-Laurent) et Saint-Georges (Senneville);

Formation professionnelle : Collège d’informatique et d’administration Verdun-LaSalle (Verdun);

Éducation des adultes : Centre d’éducation des adultes Jeanne-Sauvé (Dorval).

 

Suivre les ÉCEC sur Facebook : http://www.facebook.com/Ecole.ECEC

À lire aussi : un article de La Presse sur le sujet.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Ravie de voir que la marchandisation des finalités de l’éducation s’accélère aussi au primaire et au secondaire.

Comments are closed.