Trottibus, un programme d’autobus pédestre pour les écoles du primaire

0
445

La Société canadienne du cancer, dans le cadre de ses activités en prévention et en promotion de la santé, propose aux écoles primaires de jumeler activité physique, plaisir et sécurité avec le programme d’autobus pédestres Trottibus.

Par Véronique Alain, Société canadienne du cancer

Les récentes données sur la santé des jeunes sont peu reluisantes : augmentation constante de l’obésité, diminution importante de l’activité physique quotidienne. Ainsi, selon le rapport Les jeunes et l’activité physique : Situation préoccupante ou alarmante? de Kino-Québec, « les jeunes d’aujourd’hui, comparativement à ceux d’il y a trente ans, sont 40 % moins actifs et l’obésité juvénile a augmenté de 50 % »

Depuis maintenant 40 ans, l’habitude de marcher sur le chemin de l’école s’est perdue
En 1971, 80 % des élèves se déplaçaient à pied ou à vélo pour se rendre à l’école, aujourd’hui c’est moins de 35 % des enfants qui se rendent à l’école de façon active. Souvent par manque de temps ou pour des raisons de sécurité, les parents préfèrent utiliser la voiture pour amener les enfants à l’école, mais plusieurs de ces petits vivent à moins d’un kilomètre de l’école (80 % à moins d’1,6 km, selon l’organisme Québec en forme).  La Société canadienne du cancer s’est donc mobilisée avec d’autres partenaires œuvrant dans le domaine du transport actifs et des saines habitudes de vie afin de développer un réseau d’autobus pédestre au Québec.

Inspiré d’initiatives semblables au Canada et ailleurs dans le monde, le Trottibus permet à l’élève du primaire de marcher de la maison vers l’école de façon sécuritaire et amusante. Au moyen d’horaires, de trajets et d’arrêts prédéterminés, des adultes bénévoles, nommés « Grands-trotteurs », accompagnent les enfants à l’école.

Comme le témoigne la vidéo du projet Trottibus, ce sont maintenant des centaines d’enfants au Québec qui parcourent, beau temps mauvais temps, les rues de leur quartier pour se rendre à l’école.

Le transport actif, en plus d’augmenter l’activité physique au quotidien, favorise l’autonomie des jeunes et la socialisation, deux éléments qui contribuent à la réussite scolaire. Il fait d’ailleurs partie des cinq recommandations données au MELS par un groupe d’experts en activité physique.

Alors à quand votre premier voyage à bord du Trottibus?