Un projet scolaire sur l’intimidation fait boule de neige sur les médias sociaux

2
237

Odile Désaulnier est une élève de 5e secondaire de la région de Québec. Dans le cadre d’un projet scolaire, elle a mis tout son cœur et son talent dans la réalisation d’une vidéo visant à dénoncer l’intimidation en milieu scolaire, en utilisant la technique du stop motion. Grâce aux médias sociaux, son message est entendu.

À tous ceux qui ne croient pas à la valeur des médias sociaux en éducation… Voici une histoire qui pourrait ajuster votre perception!

La vidéo d’Odile Désaulnier a beaucoup circulé sur Twitter et Facebook au cours de la dernière semaine. Et pour cause! Le travail est colossal : l’élève a fait 572 dessins et investi plus d’une centaine d’heures pour réaliser sa vidéo intitulée « Mettez de la couleur ». On y voit une jeune fille victime d’intimidation à l’école et les conséquences désastreuses sur sa perception d’elle-même. À la fin, un autre élève lui vient en aide et met de la couleur dans sa vie, ce qui va certainement l’aider à surmonter les épreuves. Le message est simple, touchant et va droit au but : ne restez pas insensibles à ces situations, vous pouvez faire une différence dans la vie d’une victime.

À l’école secondaire de Rochebelle, on est très fiers d’elle. « Cette vidéo, réalisée par une élève de mon école, mériterait de devenir virale », affirme Sylvain Bérubé, enseignant en français. Son souhait est en voie de se réaliser. En effet, en plus des nombreux partages sur les réseaux sociaux, Jasmin Roy a mis la vidéo en vedette sur la page Facebook de sa Fondation. Le 23 janvier, soit 7 jours après sa publication initiale sur YouTube, la vidéo compte plus de 12 200 visionnements. La jeune élève n’en revient pas de son succès : « Ça augmente à un rythme fou, j’ai peine à y croire! », dit-elle sur Twitter.

Le 22 janvier dernier, Odile a même fait l’objet d’un reportage à la télé de Radio-Canada.

La technique de stop motion, ou animation image par image, permet d’animer des objets ou des choses inanimées. Dans ce cas précis, en gros, elle consiste à faire une série de dessins presque identiques, présentant seulement de légères différences, et de prendre une photo de chacun d’eux. En les assemblant, on obtient l’illusion du mouvement. La technique est proche du dessin animé. Par exemple, l’application PixStop pour appareils mobiles de l’Office national du film (ONF) permet d’en réaliser simplement.

Pour suivre Odile Désaulnier sur Twitter : @OdileDesaulnier

Voici la vidéo :

2 COMMENTAIRES

  1. Un gros BRAVO à toi Odile. Ton vidéo m’a beaucoup touché presqu’à en pleurer. Je sais que beaucoup d’enfants vivent cette situation et cela est très souffrant. Merci pour le beau message d’espoir que tu apportes et ce bel exemple que tu donnes aux autres élèves. Mes élèves vont le visinner assurément et j’espère en toucher plus d’un comme tu m’as touchée avec ta belle création. Encore une fois bravo! Marie-Claude enseignante de 6ième année en anglais intensif.

Comments are closed.