Les élèves québécois de 2e secondaire parmi les meilleurs en mathématiques

2
135

Alors qu’on se préoccupe de la qualité des habiletés en lecture de nos élèves, les jeunes Québécois performent en mathématiques, tant au niveau canadien qu’au niveau international. En effet, selon l’enquête TEIMS 2011, ils ne sont surpassés que par 5 des 63 pays étudiés et arrivent premiers au pays.

L’Enquête internationale sur la mathématique et les sciences (TEIMS) 2011 a révélé que nos élèves de 2e secondaire sont particulièrement performants en mathématiques.

« La performance mérite d’être soulignée puisque les élèves ont non seulement amélioré leurs résultats par rapport aux enquêtes précédentes (2003 et 2007), mais ils se sont classés les premiers au Canada et ont obtenu des résultats nettement supérieurs à la moyenne mondiale, étant devancés seulement par cinq pays asiatiques », rappelle la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) dans un communiqué.

Cette enquête a été réalisée auprès de jeunes de la 4e année et de la 8e année (équivalent de la 2e secondaire) de partout dans le monde. Aux deux niveaux, on retrouve les 5 mêmes pays en tête du classement : Singapour, la Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan et le Japon.

En 4e année, on note que les Québécois rattrapent progressivement le retard important pris en 2003 par rapport à 1995, alors que les Ontariens progressent graduellement. D’ailleurs, les garçons performent significativement mieux que les filles. En 2e secondaire, Québécois (sans différence marquée entre les sexes) et Albertains ont un peu reculé, alors que les Ontariens se sont améliorés depuis 1995, mais régressent légèrement depuis 2003. Chose certain, au final, les Québécois surpassent leurs compatriotes.

Au niveau mondial, l’enquête a permis de soulever le fait qu’en général, les jeunes connaissent mieux les concepts mathématiques qu’ils ne les raisonnent.

On peut lire également dans le rapport de nombreuses données relatives à l’influence de l’environnement scolaire et de l’importance accordée à la réussite dans les différents milieux. Le Québec se classe souvent dernier au niveau

En tous, 63 pays (incluant des systèmes scolaires distincts dans certains pays, comme la partie flamande de la Belgique ou l’Irlande du Nord) ont participé, en plus de 14 entités dont 3 provinces canadiennes (Québec, Ontario et Alberta), 9 états américains et 2 émirats arabes.

2 COMMENTAIRES

  1. C’est maintenant le rôle des chercheurs en didactique des sciences de se pencher sur la question et de proposer les régulations possibles et aux gouvernements d’écouter les conseils des spécialistes. à bon entendeur salut!

  2. Incroyable!… alors que plus de 50% des élèves ne font aucun effort, ont des résultats inférieurs à 60% et sont promus année après année malgré de tels résultats. Il y a plusieurs questions à se poser.

Comments are closed.